Séguéla

D3 de foot: Le coach de l’ASC Ouragahio s’insurge contre des ‘’irrégularités’’

Le coach de l’ASCO, Konan Roland, lors de l’entretien

Photo : AIP

Séguéla, 06 fév (AIP) – Interrogé à l’issue de la rencontre contre le Siguilolo FC de Séguéla qui s’est soldée par la lourde défaite de son équipe (4-1), le coach de l’Association des clubs de Ouragahio (ASCO), Konan Roland, a pointé du doigt les arbitres à la base, selon lui, de nombreuses ‘’irrégularités’’ qui ont fait pencher la balance du côté de ses adversaires.

«Il y a eu des irrégularités. Je n’ai pas pour habitude d’accuser les arbitres, mais quand c’est criant (…), c’est exagéré », a-t-il déclaré, dimanche, au stade Losseni Soumahoro de Séguéla.

« Le défenseur, on le pousse dans le dos. En tombant, il prend le ballon. Même si tu ne siffles pas, lui, sa faute, tu peux siffler contre lui. Comme il a pris le ballon, tout le monde s’arrête. Arbitre dit : ‘’jouez’’ et on nous marque. Moralement, c’est un coup », a ajouté Konan Roland.

Il estime avoir été victime de la guéguerre entre le président de la Fédération ivoirienne de football (FIF), Augustin Sidy Diallo, et des présidents de clubs réunis au sein du G42 dont celui de Ouragahio est signataire de la pétition pour réclamer une Assemblée générale extraordinaire (AGE).

« Le ballon sort. Il remet dans le jeu. On nous marque. (…) Les cartons qu’il ne faut pas. Il va directement menacer le défenseur pour lui dire : ‘’je te donne un jaune, mais saches que tu ne vas pas terminer le match’’. Un arbitre ne dit pas ça à un joueur. Malheureusement, c’est ce qu’on a vécu», a-t-il conclu.

(AIP)

kkp/fmo

(Publicité)

Commentaires
Haut