Santé

Un arrangement signé pour la construction du premier grand centre de cancérologie

La ministre de la Santé et de l’hygiène publique, Mme Goudou Koffi Raymonde et l’ambassadeur de la Corée du Sud en Côte d’Ivoire, Rhee Yong-Il., lors de la signature du centre de cancérologie

Photo : AIP

Abidjan, 08 fév (AIP) – L’arrangement entre la Corée du Sud et la Côte d’Ivoire a été paraphé, jeudi, pour la construction du premier grand centre de cancérologie en Côte d’Ivoire, par la ministre de la Santé et de l’hygiène publique, Dr Raymonde Goudou Coffie et l’ambassadeur de la Corée du Sud en Côte d’Ivoire, Rhee Yong-Il.

Ce centre hospitalier sera le plus grand en Afrique et le deuxième plus grand au monde, avec 200 lits de traitement et des équipements à la pointe de la technologie, a indiqué l’ambassade de la Corée du Sud en Côte d’Ivoire, lors de cette cérémonie, jeudi, à la salle de conférence du ministère des Affaires étrangères.

Il offrira un plateau de pointe à coûts modérés, évitant les traitements onéreux à l’étranger, et contribuant notamment à l’amélioration du système de santé, particulièrement la prise en charge des malades du cancer, a indiqué Dr Raymonde Goudou Coffie.

Cette infrastructure va positionner la Côte d’Ivoire en tant que pôle médical en Afrique, selon l’ambassadeur coréen Rhee Yong-Il. Elle est financée par le Fonds de développement et coopération économiques (EDCF) de la Corée du Sud, à travers un prêt de la banque coréenne d’export import, Korea Eximbank, d’un montant de 110 millions de dollars, soit 60 milliards de francs CFA.

Cet édifice d’envergure, qui sera bâti à Grand Bassam, est le fruit d’un mémorandum d’entente relatif au projet de construction d’un centre national de radiothérapie et d’oncologie, signé, en octobre 2014, lors de la visite officielle du chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara en Corée du Sud, rappelle-t-on.

(AIP)

nmfa/fmo

(Publicité)

Commentaires
Haut