Arts et peinture

Le directeur du MASA présente les innovations de l’édition 2018

Le directeur général du MASA, Yacouba Konaté (à droite) à la conférence de presse au siège

Photo : AIP

Abidjan, 08 fév (AIP)- Le directeur général du Marché des arts et du spectacle d’Abidjan (MASA), Yacouba Konaté, a présenté jeudi, les innovations  de l’édition 2018, en se réjouissant du point sur les préparatifs, au cours d’une conférence de presse à Abidjan.

« Pour commémorer ce 25e anniversaire, nous allons faire un colloque, une exposition de photos, faire le point sur nos archives. Nous allons aussi faire un travail d’analyse de nos textes. L’autre aspect sur lequel on pourrait insister, nous avons mis les organisateurs de spectacle au cœur de l’organisation. Nous essayons de réduire aussi le nombre d’artistes invités, d’acheter le moins de billets d’avion possible », a révélé M. Konaté .

« Nous avons réactivé les partenaires institutionnels et historiques du MASA. Nous avons fait un gros effort cette année pour intéresser davantage les pays fondateurs du Masa comme la Belgique et le Québec. Le MASA lui-même sera payant cette année. Les entrées seront payantes et nous nous donneront les moyens de faire en sorte que ça soit payé. Le prix modique sera 5.000 FCFA la semaine. Vous avez accès à presque tous les spectacles du Marché et du festival à l’exception d’un certain nombre qui sera déterminé », a-t-il ajouté.

Il a souligné que les rapports avec la France et l’Institut français sont maintenus et l’OIF reste toujours partenaire et même parrain du MASA.

En rapport avec le thème « quel modèle économique pour les arts de la scène », Yacouba Konaté a exprimé sa volonté de sortir de la gratuité. « Le rôle du MASA, c’est d’activer le levier économique de la culture, c’est de faire en sorte que l’ensemble la chaîne de valeurs des gens qui interviennent dans les circuits culturels puissent avoir un plus au fur et à mesure que le MASA s’organise. Que les organisateurs de spectacle nous aident à mieux vendre les billets et avoir quelques recettes », a-t-il indiqué.

Au niveau des préparatifs, le directeur général du MASA a assuré que « le point n’est pas du tout décourageant » en se félicitant du rétablissement de la régularité de l’évènement qui constitue « un gros acquis ».

A l’issue des travaux, le comité de sélection a retenu 74 groupes dont 13 de la Côte d’Ivoire dans les disciplines de danse, théâtre, conte, humour, art de la rue et slam, annonce la direction du MASA.

(AIP)

ena/fmo

(Publicité)

Commentaires
Haut