Transports

Le ministre des Transports rassure les importateurs des véhicules d’occasions

Le ministre Amadou Koné a pris des instructions fermes

Photo : d'archives

Abidjan, 09 fév (AIP)-Le Ministre des Transports, Amadou Koné a rassuré mercredi, les importateurs des véhicules d’occasions sur la volonté du Gouvernement de les soutenir dans la poursuite de leurs activités, selon un communiqué parvenu à l’AIP.

Il s’est agi, à travers cette rencontre, d’éclairer l’ensemble des acteurs et opérateurs sur les dispositions contenues dans le décret portant limitation de l’âge d’importation des véhicules d’occasions, et celui portant durée d’exploitation des véhicules affectés au transport de personnes ou de marchandises.

Pour ce faire, plusieurs points ont été abordés au cours des discussions. A savoir, la question de la date d’entrée en vigueur des mesures, surtout celle indiquant la date butoir d’embarquement dans les ports européens des véhicules ne répondant pas aux normes précisées dans le décret portant limitation de l’âge d’importation. Aussi, a-t-il été question des mesures d’accompagnement de ces décisions.

Sur l’ensemble de ces questions, il a été convenu de la mise en place d’un comité paritaire, composé de représentants des structures étatiques et de ceux des acteurs et opérateurs concernés.

Ce comité qui sera installé après le 15 février, est institué pour une période d’au moins an à l’effet de procéder régulièrement à une évaluation de la mise en œuvre des décrets et proposer si nécessaire des mesures correctives afin d’atteindre l’objectif de rajeunissement du parc automobile ivoirien.

S’agissant principalement des mesures d’accompagnement des décrets, le ministre Amadou Koné a insisté sur l’engagement du Gouvernement à faciliter les conditions d’importation des véhicules d’occasion en Côte d’Ivoire. Parmi ces mesures, il a cité entre autres, l’introduction par l’Agence nationale du service universel des télécommunications (ANSUT), d’une plateforme technologique dans la procédure d’immatriculation et de sortie du véhicule. Celle-ci va permettre de réduire les délais et d’éliminer les faux-frais qui alourdissent inutilement le coût d’achat du véhicule au niveau de l’acquéreur final.

Se réjouissant de cette approche du ministère des Transports, les opérateurs composés de consignataires, d’armateurs, de transitaires et d’importateurs ont salué cette rencontre qu’ils ont jugé « très fructueuse », surtout qu’elle a permis de dissiper tous les malentendus.

(AIP)

bsp/fmo

 

(Publicité)

Commentaires
Haut