Burkina

09 Février 2018 – Politique et habitat au menu des quotidiens burkinabè

APA-Ouagadougou (Burkina Faso) – Les quotidiens burkinabè parvenus à APA ce vendredi matin, traitent de divers sujets dont celui relatif à la question de l’habitat, sans oublier la politique, notamment la conférence de presse du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP, parti au pouvoir), animée la veille à Ouagadougou.

«Sortie médiatique du MPP : Les dossiers du putsch, Sankara, insurrection…seront vidés », arbore en manchette le quotidien privé Aujourd’hui au Faso qui informe que le bureau exécutif national du parti présidentiel était face à la presse, hier jeudi à Ouagadougou pour parler d’actualité nationale.

A en croire le journal, le parti a salué la décision du chef de l’Etat de  procéder à un réaménagement du gouvernement.

«Selon le président intérimaire du MPP, Simon Compaoré, l’équipe gouvernementale est une équipe de combat, d’où la présence de jeunes pour impulser une dynamique porteuse de résultats», écrit le confrère.

A ce sujet, le quotidien national Sidwaya barre à sa Une: «Gouvernement Paul Kaba Thiéba III : Une équipe de combat, selon le MPP». On voit la photo des membres du nouveau gouvernement.

Pour sa part, L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso, reprend ces propos de Simon Compaoré : «certains partis politiques veulent empêcher la tenue du procès» du putsch manqué de septembre 2015.

Toujours au sujet du jugement du dossier du coup d’Etat manqué, Le Pays, autre quotidien privé, abonde dans le même sens lorsqu’il cite Simon Compaoré qui dit qu’«il y a des gens qui font des pieds et des mains pour que le procès n’ait pas lieu».

Le même journal évoque la conférence de presse animée, hier jeudi à Ouagadougou, par le ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme, Maurice Dieudonné Bonanet.

Ainsi, Le Pays rapporte que le ministre Bonanet a affirmé que «les complices, tout comme les auteurs» de malversations dans les opérations de lotissement, «répondront de leurs faits».

Pour sa part, le journal privé Le Quotidien reprend cette sortie du ministre en charge de l’Habitat : «à Ouagadougou il n’y a aucune autorisation de lotissement».

De son côté, L’Observateur Paalga affiche: «Zones non loties de Ouagadougou : Ceux qui y construisent des duplex, le font à leurs risques».

Quant à Sidwaya, il annonce qu’il y aura «bientôt des opérations de restructuration» dans les zones non loties, tandis que le quotidien Aujourd’hui au Faso parle d’«une cité pour la diaspora en friche».

ALK/cat/APA

(Publicité)

Commentaires
Haut