Burkina

13 Février 2018 – Société, agriculture et politique en couverture des quotidiens burkinabè

APA-Ouagadougou (Burkina Faso) – Les quotidiens burkinabè traitent, ce mardi, de divers sujets dont ceux portant sur la politique et l’agriculture, sans oublier des faits de société.

«Gestions des déchets urbains: Sya, la belle cité +poubelle+», affiche en première page le quotidien national Sidwaya qui évoque, à travers un reportage, la problématique de l’insalubrité à Bobo-Dioulasso, la deuxième capitale du Burkina Faso.

Le même journal parle d’une sorte de commerce qui se développe de plus en plus au Burkina Faso, dans un reportage intitulé: «Commerce des articles de seconde main: dans l’univers des ” France au revoir ” à Bobo-Dioulasso».

Le confrère relate que la vente d’objets provenant de l’Europe, communément appelés «France au revoir», prend de plus en plus de l’ampleur dans la ville de Bobo-Dioulasso.

Pour sa part, Le Pays, quotidien privé, revient sur l’affaire relative à l’agression de deux jeunes à Pissila (centre-nord) titrant : «Les victimes réagissent, les présumés coupables dans le mutisme».

Dans sa rubrique ‘’Mardi politique’’, Le Pays donne la parole au maire de l’arrondissement 11 de Ouagadougou, Ibrahim Maré qui déclare que «toutes les recettes vont directement à la mairie centrale (…) d’où le problème de l’autonomie financière».

De son côté, le journal Le Quotidien publie une interview du député Abdoulaye Mossé, du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP, au pouvoir).

Le parlementaire, réagissant à propos du gouvernement Thiéba III, estime que «le président du Faso ne doit pas aller dans le sens de la régionalisation des postes ministériels».

Quant au quotidien privé Aujourd’hui au Faso, il traite d’un sujet lié à l’agriculture, titrant que «le Burkina célébrera les légumineuses le 19 février».

Le confrère consacre sa manchette à la période de soudure au Burkina et informe que «les ministres Jacob et Harouna (étaient) dans les boutiques-témoins».

Selon le journal, le ministre de l’Agriculture et des Aménagements hydrauliques, Jacob Ouédraogo, celui du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat, Harouna Kaboré se sont rendus dans les arrondissements N° 9 et 11 de Ouagadougou, le lundi 12 février 2018.

«Ils ont visité les points de vente de céréales aux personnes vulnérables 3 et 1 où ils ont constaté de visu l’approvisionnement en céréales desdits points», écrit Aujourd’hui au Faso.

ALK/cat/APA

(Publicité)

Commentaires
Haut