Presse

L’Etat fera tous ses efforts pour que la presse ivoirienne puisse s’en sortir (Ministre)

Le ministre Bruno Koné

Photo : AIP

Abidjan, 12 fev (AIP) – Le ministre de la Communication, de l’Economie numérique et de la Poste, Bruno Nabagné Koné, assure que l’Etat fera tout son possible pour que la presse ivoirienne puisse sortir de ses diverses difficultés.

En procédant à la clôture de la journée d’échanges et de débats sur « L’état des lieux, défis et perspectives de la presse écrite en Côte d’Ivoire » ouverte dans la matinée de lundi à l’hôtel Belle Côte, à la Riviera, le ministre a promis que les recommandations issues de ces travaux seront étudiées dans des cercles plus restreints avec les acteurs de la presse.

L’objectif, a-t-il poursuivi, est d’avoir une presse plus rentable, plus professionnelle, plus stable, génératrice d’emplois et qui traite mieux ses travailleurs, a affirmé Bruno Koné, par ailleurs porte-parole du Gouvernement.

Auparavant, les rapporteurs des trois commissions de travail à savoir ‘’Distribution/Diffusion’’, ‘’Impression’’ et ‘’Contenu’’, respectivement Traoré Mamadou, Ousmane Sy Savané et Abdoulaye Villard Sanogo, ont tour à tour présenté l’état des lieux et fait des recommandations destinées à résoudre les difficultés qui émaillent ces thématiques.

Par exemple en ce qui concerne la commission ‘’Distribution/Diffusion’’ présidée par Jean Claude Bayala, il a été recommandé, entre autres, de clarifier les missions d’Edipresse, l’unique société de distribution des journaux en Côte d’Ivoire, de lui octroyer des moyens conséquents, de lutter contre la fraude et la non exposition des journaux, d’encourager les éditeurs à créer une entreprise de distribution des journaux…

Au niveau de la commission ‘’Impression’’ présidée par Dembélé Yacouba, il a été demandé notamment de permettre aux imprimeries de presse d’avoir accès au fonds de garantie pour remédier à la vétusté du matériel et s’approvisionner en intrants, d’adresser les questions relatives à qualité d’impression des journaux, de fraude sur la quantité, des horaires d’impression à SNEPCI, du coût unitaire d’impression, de condition de paiement des factures.

Pour ce qui est de la commission ‘’Contenu’’ présidée par Mme Barry Sana Oumou, des propositions ont été faites relativement à l’offre éditoriale, à la chaîne de production du contenu, au modèle économique de la presse écrite et numérique, à l’accès égal de tous les journaux à l’information institutionnelle, au soutien à la presse à travers un abonnement à l’AIP, à l’accord du statut d’utilité publique à l’OLPED, à la dynamisation de la formation des journalistes, à l’application de la convention collective, mais aussi à former au web journalisme, à répertorier et labelliser les sites web…

(AIP)

cmas

(Publicité)

Commentaires
Haut