Séguéla

La base doit décider des candidatures aux futures élections, estime un responsable RDR à Séguéla

Issiaka Fofana lors de la cérémonie au siège du RDR

Photo : AIP

Séguéla, 16 fév (AIP) – Pour le secrétaire départemental du Rassemblement des républicains (RDR), à Séguéla, Issiaka Fofana, ce sont les militants à la base qui doivent décider de ceux habilités à concourir sous les couleurs des « Républicains », afin d’éviter les dissensions, a relevé l’AIP, lors d’une rencontre avec des secrétaires de section dudit parti, au siège, sis au quartier Bakayoko.

« Sans la base, il n’y a pas de RDR, il n’y a pas de direction. (…) C’est pourquoi, il faut que vous, vous qui travaillez, que vous soyez au cœur de ces élections. Dans le choix des candidats, il faut que la base soit consultée », a-t-il déclaré, mardi, sous des ovations nourries d’une salle bondée et acquise à la cause du ‘’départemental’’ qui reprend du service après un temps d’absence.

« C’est vous qui faites le travail. C’est vous qui êtes sous la pluie, sous le soleil pour faire le travail du parti. (…) Donc, quand vient le moment où la base doit se sentir considérée, il ne faut pas qu’on montre qu’on peut décider ailleurs et venir vous imposer », a ajouté Issiaka Fofana, qui met en garde contre une telle pratique qui peut nuire à la cohésion retrouvée au sein du RDR.

Selon ses dires, ces ‘’gens qui sortent de nulle part, ces militants d’un soir’’ impactent le bon fonctionnement de la structure politique qu’est le RDR à Séguéla où l’électricité a été interrompue au siège pendant huit mois pour une facture de 75 000 francs.

« J’ai fait exprès pour ne pas réagir. (…) Vous pensez que si on avait choisi des gens proches de la base, qui viennent au siège, ils allaient constater que le courant est coupé et régler cela. J’attire votre attention là-dessus », a-t-il analysé, tout en s’insurgeant contre ceux qui, durant cinq ans, sont aux abonnés absents et ne viennent qu’à l’approche des élections.

Pour le secrétaire départemental élu en avril 2013, c’est donc la base qui doit trancher pour que le RDR sorte ‘’renforcé’’ de ces élections.

« C’est extrêmement important », a-t-il conclu ce volet de son discours sur le mode de désignation des porte-flambeaux du parti à la case.

Même si les dates ne sont pas encore connues, l’année 2018 verra se tenir les élections des premiers maires, députés et sénateurs sous la troisième République ivoirienne, rappelle-t-on.

(AIP)

kkp/fmo

(Publicité)

Commentaires
Haut