Environnement

Pose de la première pierre du Centre d’excellence africain sur le changement climatique à Bingerville

A la pose de la première pierre du Centre d’excellence africain sur le changement climatique, la biodiversité et l’agriculture durable (CEA-CCBAD), en présence des structures techniques

Photo : AIP

Abidjan, 16 fév (AIP) – Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Bakayoko Ly Ramata, a procédé vendredi, à la pose de la première pierre du Centre d’excellence africain sur le changement climatique, la biodiversité et l’agriculture durable (CEA-CCBAD), en présence des structures techniques.

Ce centre, financé par la Banque mondiale (BM) à hauteur de 720 millions  de francs CFA, sera livré dans 10 mois sur le site de l’école doctorale Wascal sis au pôle scientifique et de l’innovation de l’université Félix Houphouët-Boigny de Bingerville.

La présente réalisation, qui s’inscrit dans le cadre d’un projet convenu avec la BM, comportera « deux bâtiments de R+1 sur le site du pôle scientifique et d’innovation de Bingerville, et d’un bâtiment de R+1 sur le campus de Cocody », a clarifié Pr Ly Ramata.

Ces bâtiments seront dotés d’équipements modernes constitués de salles de cours, de laboratoires et de bureaux, a poursuivi la ministre, dans le but d’offrir aux enseignants chercheurs et aux étudiants un cadre de travail conforme aux ambitions du centre.

Le coordonnateur du CEA-CCBAD, le Pr Daouda Koné, a remercié la ministre de l’Enseignement supérieur pour ses efforts en faveur du renforcement des capacités des enseignants chercheurs, affichant son engagement à faire du centre un outil scientifique adapté aux exigences du changement climatique.

Au titre des deux dernières années, l’école doctorale Wascal, siège provisoire du centre, a accueilli près de 130 étudiants en master et doctorat, dont un tiers de femmes et un tiers d’étudiants provenant de 15 pays africains.

(AIP)

tg/ra/ena/fmo

Commentaires
Haut