Divo

Des dirigeants de sociétés coopératives achèvent une formation à Divo

Divo, 06 mars (AIP) – Plusieurs dirigeants de sociétés coopératives, en majorité partenaires du chocolatier Cémoi, ont achevé mardi, à Divo, une formation destinée à les outiller dans le management d’une entreprise moderne.

La rencontre s’inscrit dans le cadre de l’exécution du programme transparence cacao à travers lequel Cémoi et le conseil du café-cacao entendent renforcer les capacités techniques et de gestion des sociétés coopératives et leurs dirigeants.

Il s’agit de rendre ces sociétés coopératives capables de fonctionner comme de véritables entreprises notamment crédibles en face de partenaires financiers.

Les banques rechignent à financer les sociétés coopératives parce qu’elles pensent que le secteur dans lequel elles évoluent est un secteur à risques.

Dans un passé récent, l’Etat les finançait mais « cela a été un désastre au point où l’Etat a décidé de ne plus financer », a affirmé le chargé de l’unité de coordination des programmes d’appui à la professionnalisation des sociétés coopératives au conseil du café-cacao, Mé Kouakou

« Une fois que la société coopérative a la capacité d’une entreprise, les producteurs vont gagner beaucoup mieux à travers la mutualisation de tous les efforts tant techniques que financiers ».

Les conseils d’administration et leurs présidents et les différents organes de gestion ont ainsi été formés par l’Ong Technoserve, partenaire de mise en œuvre du programme.

Pour le directeur de l’entreprise coopérative St Paul de San Pedro, Serge Ebet, cette formation est déjà hautement bénéfique dans la mesure où « elle nous permet de faire le diagnostic de ce qui a déjà été fait et de se doter de structures à même de répondre aux diverses sollicitations ».

« Tout changement étant difficile, nous saluons l’accompagnement de Cémoi, le conseil café-cacao et tehnoserve qui nous permettent de glisser en douceur du statut de coopérative à celui de société coopérative et d’avoir une bien meilleure gestion de nos fonds », renchérit l’administrateur de la coopérative agricole de Divo, Brou Atchelo Cyril.

Le programme transparence cacao vise à accompagner, à terme, en 2020, une centaine de sociétés coopératives dont 19 ont été sélectionnées pour la première phase, rappelle-t-on.

(AIP)

gso/fmo

(Publicité)

Commentaires
Haut