Séguéla

JIF 2018 : Les femmes de Massala Assolo (Séguéla) reçoivent un tricycle

La présidente de Binkadi posant avec les autorités

Photo : AIP

Séguéla, 09 mars (AIP) – Profitant de la célébration de la Journée internationale des droits des femmes (JIF), les responsables du projet ‘’Droits de Propriété et Développement du Diamant Artisanal II’’ (DPDDA II), conduits par le directeur national, Terah DeJong, ont remis un tricycle aux femmes de Massala Assolo réunies au sein du groupement dénommé ‘’Binkadi’’, pour leur abnégation au travail, a relevé l’AIP, lors d’une cérémonie, jeudi, sur la place publique de ce village situé à une trentaine de kilomètres de Séguéla.

« Les mamans de Massala Assolo (…) ont montré qu’elles sont dynamiques, engagées et qu’avec une grappe de maïs, on peut faire un champ entier », a déclaré la directrice nationale adjointe du DPDDA II, Sabine Jiekak, qui a salué, outre les ‘’résultats assez exceptionnels’’, la minutie dans les comptes de ce regroupement d’à peu près 150 femmes ainsi que la régularité des documents attestant de la bonne marche de ‘’Binkadi’’.

Avec l’appui du projet DPDDA II, les femmes de Massala Assolo disposent aujourd’hui de plusieurs hectares de plantation, de bœufs de labour, d’une vache laitière et d’un compte en banque, note-t-on.

« Je voudrais que l’exemple des femmes de Massala Assolo puisse servir d’exemple aux autres femmes. Qu’elles comprennent que leur autonomisation ne peut s’obtenir que par leur propre travail. (…) Si vous n’avez pas pris l’habitude de travailler, aucune aide ne permettra de sortir du sous-développement, de vous épanouir, de vous émanciper », a, quant à lui, déclaré le préfet de région, préfet du département de Séguéla, Benjamin Effoli.

Il a donc appelé les hommes à soutenir les femmes dans leurs entreprises afin de parvenir à un développement harmonieux et plus égalitaire.

« Quand les femmes sont dynamiques, qu’elles travaillent et qu’elles ont des revenus, ces revenus ne sont pas dilapidés ailleurs que dans l’entretien de la famille, des enfants et de toutes les charges que nous avons. C’est pour cela que je me tourne vers les hommes pour vous demander de les encourager », a ajouté le gouverneur qui a donc conseillé à la gent masculine de leur céder des terres arables pour qu’elles puissent créer encore plus de richesses.

« De par votre détermination, je sais qu’avec ce tricycle, vous aurez une camionnette », a affirmé, confiante, la secrétaire permanente du processus de Kimberley, Mme Thès Fatimata, qui a appelé à la diversification des ressources pour assurer l’après-diamant.

Célébrée le 8 mars de chaque année, la JIF en Côte d’Ivoire s’est déroulée officiellement à Abidjan sur le thème « Inclusion financière pour l’autonomisation de la femme et de la jeune fille en milieu rural’’, rappelle-t-on.

(AIP)

kkp/fmo

(Publicité)

Commentaires
Haut