Man

Les femmes de Kouibly formées sur la petite transformation agricole du manioc

Les femmes de Kouibly formées sur la transformation du manioc

Photo : AIP

Man, 10 mars (AIP)-En marge de la Journée internationale de la femme (JIF), qui s’est déroulée en Côte d’Ivoire autour du thème, « Inclusion financière pour l’autonomisation de la femme et de la jeune fille en milieu rural», la Chambre de commerce et de l’industrie de Côte d’Ivoire (CCI-CI) a formé vendredi, les membres de la fédération des associations des femmes de Kouibly (Ouest, région du Tonkpi), sur la petite transformation agricole du manioc.

Les instructeurs du jour, notamment le chargé des enquêtes à la direction régionale de l’Office de commercialisation du vivrier du Tonkpi, Achi Séka, et la représentante de la CCI Côte d’Ivoire, Thérèse N’dri Apata, ont insisté sur l’intérêt pour les femmes de transformer le manioc avant de le commercialiser.

«La transformation en produit fini ou semi fini du manioc se conserve mieux que les racines fraiches», a relevé M. Achi, en ajoutant que le manioc étant l’aliment le plus consommé dans l’ouest montagneux, sa transformation revêt une importance capitale, et permet la bonne conservation du produit tout en évitant que les tubercules pourrissent.

Selon lui, une enquête menée à Duékoué, a révélé un chiffre d’affaire annuel de 33 millions de francs CFA au bénéfice d’un groupement de femmes qui fait la transformation du manioc en « attiéké » et en « placali ». « C’est dire que le manioc, une fois transformé, est très lucratif », a soutenu le conférencier.

Thérèse Apata a indiqué, pour sa part que, de façon générale, les produits vivriers périssent à plus de 60% par manque de transformation. « Si la quantité de votre production est connue en terme de tonnage, et que vous êtes bien organisées en groupement, vous pouvez monter des projets afin que des bailleurs de fonds puissent vous aider par des appuis en matériels de transformation », a-t-elle affirmé.

Le secrétaire général de la préfecture de Kouibly, Coulibally Sié, a félicité la CCI Côte d’Ivoire pour l’organisation de cet atelier qui va favoriser l’autonomisation des femmes de sa localité.

(AIP)

amak/fmo

(Publicité)

Commentaires
Haut