M’Bahiakro

Les populations de M’Bahiakro instruites sur la commercialisation de la noix de cajou

Les populations de M’Bahiakro ont reçu des informations sur la commercialisation de la noix de cajou

Photo : AIP

M’Bahiakro, 10 mars (AIP) – Les populations de M’Bahiakro et singulièrement les producteurs de l’anacarde de la sous-préfecture de Bonguéra, ont été instruites vendredi, à l’occasion de la cérémonie de lancement officiel de la campagne 2018, dans le village de Manidougou, par la directrice régionale du conseil du coton et de l’anacarde, Coulibaly Biba, sur les dispositions pratiques en vue de la bonne commercialisation des productions dans le département.

La première responsable régionale du conseil du coton et de l’anacarde a insisté sur la qualité des produits. Elle les a donc invités à bien sécher les noix de cajou pour ensuite les mettre dans les sacs de jute délivrés par le conseil.

Pour la vente de leurs productions, les paysans ont été conseillés de pas se laisser gruger par des pisteurs véreux et devront par conséquent exiger de ces derniers, le respect du prix planché qui est de 500 francs CFA par kilogramme, et aussi exiger les reçus de vente.

Un accent particulier a été mis à cette occasion, sur la fuite ses produits vers les pays limitrophes. Pour enrayer cette pratique, la directrice régionale du conseil du coton et l’anacarde a appelé les populations à faire preuve de patriotisme en travaillant de concert avec le comité départemental de veille.

La noix de cajou commercialisée, au cours de la campagne 2017 dans le département de M’Bahiakro, est estimé à 1349 tonnes contre 864 tonnes en 2016. La seule sous-préfecture de Bonguéra a produit 831 tonnes durant la dernière campagne.

La cérémonie de lancement officiel de cette campagne a été présidée par le préfet Ba Blaise et a vu la présence des responsables des différents responsables des structures techniques qui composent le comité département de veille.
(AIP)
djmzb/fmo

(Publicité)

Commentaires
Haut