Tabou

Le préfet de Tabou demande aux Kroumen à faciliter l’accès aux terres

Le préfet du département de Tabou, Yacouba Doumbia

Photo : AIP

Tabou, 11 mars (AIP) – Le préfet du département de Tabou, Yacouba Doumbia a demandé samedi aux populations Kroumen et plus précisément aux chefs traditionnels de faciliter l’accès des terres aux opérateurs économiques et autres investisseurs afin que leurs différentes réalisations aident à sortir Tabou de sa léthargie et boostent ainsi le développement local.

« Je vous demande d’assouplir les conditions d’accès aux terres pour attirer de nombreux opérateurs économiques et les investisseurs qui vont utiliser leur argent pour construire des usines et implanter des sociétés qui vont donner du travail aux jeunes, faire reculer la pauvreté et participer ainsi de façon active à la construction et au développement de la région », a conseillé M. Doumbia, lors de l’inauguration d’une unité de traitement de l’huile de palme implantée dans le village Boké (commune de Tabou ).

« Mais je ne demande pas de brader les terres. L’administration est là pour vous orienter et vous encadrer », a-t-il souligné.

S’adressant aux jeunes, il leur demandé d’aimer le travail parce que Tabou a « beaucoup de potentialités encore insuffisamment exploitées ». « Il faut que les jeunes s’adonnent par exemple à l’agriculture ou montent des projets bancables qui peuvent leur profiter et les aider à sortir de la pauvreté et de l’oisiveté », a-t-il conseillé.

L’inauguration de cette unité de traitement d’huile de palme dénommée SOPALM est la cinquième unité de la filière palmier à huile dans le département de Tabou qui compte déjà quatre unités agricoles de la société PALMCI que sont Iboké, Blidouba, Gbapet et Néka.

(AIP)

bb/ena/kam

Commentaires
Haut