Maroc

13 Mars 2018 – L’activité sociale s’impose à la Une des quotidiens marocains

APA-Rabat (Maroc) – Les quotidiens marocains parus ce mardi traitent de divers sujets dont la formation professionnelle, la lutte contre la pauvreté, le dialogue social et la situation des personnes handicapées.

+L’Economiste+ estime que la formation professionnelle « est opaque, inégalitaire et coûte cher par-dessus le marché”

Elle souffre surtout de « l’archaïsme d’une vision administrative pas suffisamment en phase avec les exigences de réactivité du privé », ajoute-t-il, estimant que le Maroc n’arrive pas à réformer sa formation professionnelle alors qu’il s’agit d’un enjeu majeur pour des milliers de jeunes et d’entreprises.

+Aujourd’hui le Maroc+ revient sur la lutte contre la pauvreté. Pour le journal, la pauvreté que combattait l’Initiative Nationale de Développement Humain (INDH) il y a 13 ans « a changé de visage ».

Certes, la pauvreté absolue a quasiment disparu du Maroc, mais il reste un autre spectre tout aussi dangereux qui s’appelle la précarité, relève-t-il.

Comparées aux pauvres d’il y a 20 ou 30 ans, les personnes en situation précaire peuvent paraitre plus aisées parce que disposant des services de base et accédant même à ce qui aurait paru de la fiction il y a des décennies comme le téléphone portable, la télévision, la parabole et même la voiture, mais la digitalisation conjuguée à l’explosion de la communication de masse font que la précarité « se mesure désormais au degré d’adaptabilité de l’individu », estime-t-il.

+Al Ahdath Al Maghribia+ s’intéresse au dialogue social entre le gouvernement et syndicats. La publication fait savoir que ce mardi 13 mars se réunissent les trois commissions thématiques regroupant le gouvernement, le patronat et les centrales syndicales, pour concrétiser les recommandations du dialogue social que désire relancer le gouvernement El Othmani.

Selon la publication, les syndicats les plus représentatifs et notamment le Confédération démocratique du travail (CDT), veulent d’abord être rassurés quant à la révision à la hausse des salaires.

Citant des sources syndicales, le quotidien estime qu’une augmentation des salaires sera un préalable pour relancer le dialogue social puisque, estiment les syndicalistes, aucune revendication n’a abouti pendant les cinq dernières années.

De son côté, +Al Ittihad Al Ichtiraki+ aborde la situation des personnes en situation de handicap. Le journal plaide pour des politiques publiques intégrées et crédibles et des mesures efficaces en phase avec les orientations internationales, d’une part, et les dispositions constitutionnelles d’autre part.

Ce dossier a également besoin d’une réelle approche participative qui donnera lieu à des politiques publiques issues des préoccupations et des priorités effectives exprimées par la société civile concernée par les affaires des personnes en situation de handicap, souligne-t-il.

HA/APA

Commentaires
Haut