Société

La Commission de la condition de la femme planche sur la professionnalisation des filières karité et manioc

La ministre Mariatou Koné a à la 62 ème session de la commission condition de la femme (CSW)

Photo : AIP

Abidjan, 13 mars (AIP)- La 62ème session de la commission de la condition de la femme (CSW) va plancher sur la professionnalisation des filières karité et manioc pour une agriculture résiliente face aux changements climatiques  et une autonomisation des femmes et jeunes filles rurales, a-t-on appris dans une note parvenue à l’AIP.

Cette session se tient du  12 au 24 mars au  siège des Nations Unies à New York  et a pour thème « Problèmes à régler et possibilités à exploiter pour parvenir à l’égalité des sexes et à l’autonomisation des femmes et des filles en milieu rural.

La délégation ivoirienne conduite par la ministre de la Femme, de la Protection de l‘Enfant et de la Solidarité, Mariatou Koné est  composée d’une cinquantaine de personnes, agents du ministère en charge de la femme, de ministère technique, de parlementaires et de représentants de la société civile impliqués dans les actions d’égalité des sexes, d’autonomisation des femmes, les questions de développement durable et la  lutte contre les violences à l’égard des femmes.

La participation de la délégation ivoirienne sera marquée par un panel sur ce thème, en ce sens où la professionnalisation de ces deux filières qui sont quasi exclusivement tenues par des femmes, constitue une réponse au chômage des jeunes, un fort potentiel pour l’autonomisation de la femme et une belle transition pour passer de l’agriculture artisanale à l’agro-industrie pour notre pays.

La CSW 62 vise à faire l’évaluation de la mise en œuvre de la Déclaration et du Programme d’action de Beijing. Il s’agit de manière spécifique  de faire l’état des lieux de l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes et des filles en milieu rural dans les pays, de présenter les acquis en la matière, de  présenter les défis et perspectives, de tirer profit des expériences des autres pays, précise le document.

(AIP)

tad/fmo

Commentaires
Haut