Café et Cacao

Des mesures prises pour ramener la fluidité dans la commercialisation du café (Conseil du café-cacao)

Le DG du Conseil du café-cacao, M. Yves Brahima Koné

Photo : d'archives

Abidjan, 14 mars (AIP) – Face au ralentissement, ces derniers temps, des opérations de déchargements de café au niveau des usines de conditionnement de certains exportateurs, le Conseil du café-cacao a arrêté des mesures pour ramener la fluidité dans la commercialisation des cerises.

Dans un communiqué de presse transmis mercredi à l’AIP, la direction générale du Conseil du café-cacao impute cette situation essentiellement à la baisse de fréquence des navires en destination des ports habituels d’importation du café en provenance de Côte d’Ivoire.

Ainsi, en collaboration avec les exportateurs concernés, le Conseil du café-cacao a pris des mesures visant la mise des entrepôts de SIFCA COOP à la disposition des exportateurs qui ont des difficultés de stockage; l’assouplissement des procédures administratives pour faciliter l’exportation du café.

Ces mesures consistent également en l’organisation de missions de sensibilisation des producteurs des sociétés coopératives et des acheteurs par les Délégations Régionales sur le déroulement de la commercialisation du café, et en l’assistance aux sociétés coopératives qui éprouvent des difficultés à écouler leur production de café.

« Ces mesures ont permis de réduire de façon significative le nombre de camions de café en attente de déchargement devant les usines de conditionnement des exportateurs concernés », assure le Conseil du café-cacao.

L’autorité de régulation, de développement et de stabilisation de la filière café-cacao tient à rassurer les producteurs et l’ensemble des opérateurs que tous les volumes de café sont couverts par des contrats fermes dont le rythme d’exécution est conforme aux périodes d’embarquement.

(AIP)

Commentaires
Haut