Culture

Exposition à Abidjan de grandes figures historiques de race noire à travers le numérique

L’initiatrice, l’artiste Valérie Oka est convaincue que l’histoire de l’Afrique doit être racontée par les africains eux-même

Photo : APA

APA-Abidjan- (Côte d’Ivoire) – Une exposition dénommée ‘’La carte n’est pas le territoire’’ présentée par la franco-ivoirienne Valérie Oka à travers le numérique fait l’objet d’attraction et de curiosité à Abidjan, la capitale économique ivoirienne, a constaté APA sur place.

Léopold Sédar Senghor (Sénégal), Nelson Mandela (Afrique du Sud) Bob Marley (Jamaïque), Martin Luther King (Etats6Unis)  telles sont entre autres des grandes figures historiques,  de race noire, appartenant à divers pays, de divers continents qui sont mises en exergue à travers cette exposition officiellement ouverte, jeudi, et qui se poursuivra jusqu’au 31 mars dans le hall de Sofitel Hôtel Ivoire d’Abidjan.

L’initiatrice, l’artiste Valérie Oka  est convaincue que l’histoire de l’Afrique doit être racontée par les africains eux-mêmes. ‘’Le numérique nous offre la possibilité de raconter notre histoire, de mettre en valeur les gens que l’on pense, des personnes intéressantes’’, souligne-t-elle.

‘’J’aime exposer dans des lieux qui ne sont pas des galeries pour donner accès à mon travail à tout le monde. J’aime exposer dans les lieux publics’’,  ajoute l’artiste.  De son point de vue, ‘’c’est la première fois qu’en Afrique, il y’a ce genre de rencontre à travers le numérique’’.

Cette exposition est loin d’être la dernière. Bien au contraire, l’artiste qui comptabilise aujourd’hui plus de  300 000 références sur internet a plein de projets dans son pipe. Selon Valérie Oka, « nous avons des acquis,  certaines technologies’’.  ‘’Nous allons vous surprendre bientôt’’, promet l’artiste-peintre.

Le ministre ivoirien de la culture Maurice Kouakou Bandama, sous le charme de cette exposition spéciale, ‘’avec un style nouveau’’ a  tenu à ‘’saluer les femmes artistes qui travaillent à valoriser la femme’’. ‘’Je suis fière ‘’,  lâche le ministre après une visite de cette exposition.

Pour sa part, Modibo Samaké, Conseiller  Technique du  ministre en charge de la communication, de l’économie numérique et de la poste souligne  que l’initiatrice  de cette exposition d’art contemporaine numérique ‘’démontre clairement comment le numérique peut contribuer au développement de l’art et de la culture’’.

Valérie Oka a  remporté plusieurs prix notamment, le premier prix de l’Union européenne à la Biennale d’art contemporain de Dakar. Ses œuvres sont présentes dans des collections privées et dans celles de plusieurs fondations et musées.

SY/ls/APA

(Publicité)

Commentaires
Haut