Bouna

Le « Kaïla », un célèbre plat de viande très prisé à Doropo

Le célèbre Kaïla Ramdé sur son lieu de travail à Doropo

Photo : AIP

Bouna, 14 mars (AIP)- Dans la ville de Doropo, le « Kaïla »  est un plat de viande braisée pouvant être fait à base de poulet, de pintade ou de mouton avec des condiments tels que l’oignon la tomate, le tout bien épicé et bien assaisonné.

Ce mets que les populations  affectionnent tant, doit son nom à son concepteur Ramdé Kaïla, un burkinabé  résidant à Doropo depuis plus de 25 ans. C’est en effet lui qui, à partir des années 90, arrivé dans cette ville, va s’investir dans la vente de la viande braisée.

Au fil des ans, Ramdé Kaïla, a gagné en notoriété et voit ainsi sa clientèle s’accroître aussi bien à Doropo que dans les localités environnantes. Et pour toujours captiver ses adulateurs,  il conçoit une cuisson de viande braisée  avec pour prédominance des condiments devant y apporter une  saveur nouvelle.

Depuis lors, le  »Kaïla » est pris d’assaut par les habitants. « Moi, chaque jour à la descente, je passe prendre un  »Kaïla », avoue un fonctionnaire en service à Doropo. Pendant des cérémonies festives, de nombreuses commandes sont adressées à Ramdé Kaïla qui, accompagné de ses cinq apprentis, parviennent à donner satisfaction.

Pour M. Ramdé, « le Kaïla » lui a permis de voir aboutir ses rêves notamment celui de propriétaire de  deux  villas dans son pays  et de plusieurs hectares d’anacarde dans le département de Doropo.

Selon lui, la jeunesse doit s’adonner au travail et éviter la paresse et la facilité, ajoutant qu’il n »y a pas « de honte à se faire pour faire le travail qui peut nourrir son homme ».

Ce sont 40 poulets et pintades et trois moutons qui sont braisés chaque jour par l’équipe de Ramdé. Parmi ses apprentis, l’on note Ramdé Sékou,  l’un de ses fils, âgé de 20 ans.

(AIP)

on/fmo

(Publicité)

Commentaires
Haut