Arts et peinture

MASA-2018: l’audience et le public, l’enjeu majeur du modèle économique des arts de la scène (Promoteur de festival)

Le directeur du festival sur le Niger, Mamou Daffé (au centre)

Photo : AIP

Abidjan, 14 mars (AIP)- L’audience et le public constituent l’enjeu majeur du modèle économique des arts de la scène, a estimé mercredi à Abidjan, Mamou Daffé, directeur du Festival sur le Niger, un festival de musique qui se tient chaque année à Ségou, au Mali.

« La question de l’audience et du public est une question fondamentale et est la première donnée par rapport au modèle économique. Les arts de scènes devraient prendre part dans ce modèle économique qui est énorme », a indiqué M. Daffé qui intervenait dans un panel sur le thème « Quels modèles économiques pour les arts de la scène ? », dans le cadre d’es rencontres professionnelles du Marché des arts et spectacle d’Abidjan (MASA).

Pour lui, le modèle économique est une réalité qui s’impose dans l’évolution actuelle de l’industrie de la culture. « Nous savons aujourd’hui que l’art et la culture créent de l’emploi. Il faut considérer l’art et la culture comme un métier qui s’apprend. Nos Etats devraient investir, créer des conditions optimales pour que les entreprises culturelles puissent se développer. C’est une donnée importante qu’il faudrait peser, s’organiser ensemble et faire des plaidoyers auprès des Etats », a-t-il recommandé.

Mamou Daffé a félicité la direction du MASA pour le choix de ce thème, qui constitue le thème central de cette dixième édition du plus « grand marché des arts du spectacle et de la culture en Afrique ».

Ouvert samedi, le MASA donne lieu à des rencontres professionnelles sur des sous-thèmes variés, mais aussi des prestations artistiques et des rencontres B to B entre artistes et promoteurs culturels.

(AIP)

ena/tm

(Publicité)

Commentaires
Haut