Insolite

Des souris accusées de manger du cannabis saisi

Photo : ouest-france.fr

Des policiers argentins avaient expliqué la disparition de 540 kg de marijuana par l’appétit des rongeurs… Ils ont été démis de leurs fonctions.
Les souris argentines sont-elles accros à la marijuana ? La justice locale pense le contraire. Huit officiers de police des environs de Pilar, dans la banlieue de Buenos Aires, viennent d’être démis de leurs fonctions. Ils avaient expliqué la disparition de 540 kg de cannabis par l’appétit des souris… une théorie jugée peu convaincante par le juge fédéral.

Une disparition louche

Tout est parti de l’inspection d’un entrepôt de la police à Pilar, comme le rapporte le journal El Patagonico. À son départ définitif du service, début avril, le commissaire Javier Specia ne signe pas le rapport d’inventaire de l’entrepôt, où sont stockées des tonnes de drogue saisies aux trafiquants. Un « oubli » qui met la puce à l’oreille de son successeur, Emilio Portero, qui prévient sa hiérarchie. Une enquête interne est lancée.

Deux ans plus tôt, 6 000 kg de marijuana y avaient été stockés par les policiers. Cette fois, les enquêteurs de la gendarmerie nationale en comptent… 5 460 kg. Mais où sont donc passés les 540 kg qui manquent ?

Selon les experts, si les souris avaient mangé autant de cannabis, beaucoup d’entre elles n’auraient pas survécu (Photo d’illustration : Chris Wattie / archives Reuters)

C’est là que les explications de Javier Specia et de trois de ses subordonnés n’ont pas convaincu le juge fédéral de Campana, Adrian Gonzalez Charvay : les 540 kg auraient été « mangés par des souris » ! Les experts judiciaires mandatés restent dubitatifs devant l’explication fournie. Pour eux, même une grosse colonie de rongeurs ne serait pas capable d’en dévorer autant.

Les experts contestent

Selon des scientifiques de l’université de Buenos Aires, « des souris ne confondraient pas de la drogue et de la nourriture, indique un porte-parole du juge. Et si un grand nombre de souris avaient mangé autant de marijuana, on aurait trouvé beaucoup de cadavres de rongeurs dans l’entrepôt. »

Les policiers suspects sont à nouveau convoqués devant le juge le 4 mai. En attendant la fin de l’enquête, trois officiers et cinq agents ont été démis de leurs fonctions. Peut-être que d’ici là ils auront des explications un peu plus convaincantes à fournir…

Source : Ouest-france.fr

Commentaires
Haut