Télécommunications

Abidjan abrite un séminaire des instances de régulation de l’audiovisuel ouest-africains sur le déploiement de la TNT

Table de séance de la cérémonie d’ouverture du séminaire sur les enjeux de la transition à la TNT avec le président de la HACA au centre

Photo : AIP

Abidjan, 16 avr (AIP) – Le président de la Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA), Ibrahim Sy Savané, a procédé,  lundi à Abidjan, à l’ouverture d’un séminaire rassemblant l’ensemble des responsables d’instances de régulation de l’audiovisuel sur les enjeux du « déploiement de la Télévision numérique terrestre dans les pays membres de l’UEMOA (Union économique et monétaire ouest africaine » et en Guinée.

« Si aucune expérience ne peut être entièrement substituée à une autre, il est tout de même utile et nécessaire de s’inspirer ici et là, de ce qui a pu marcher et d’éviter les écueils qui retardent certains processus au point de les contrarier fortement », a formulé Sy Savané.

« Ces questions communes » doivent mener « sans compétition » à des avancées et progrès  à travers « une bonne émulation pour faire émerger l’audiovisuel numérique dans notre zone », a-t-il souligné.

Pendant deux jours, les experts et responsables réunis à l’Heden Golf  Club adresseront les questions de planification stratégique, d’interactions institutionnelles, de mobilisation de ressources, d’ingénieries financières à l’issue d’un état des lieux « réaliste », a indiqué Ibrahim Sy Savané.

Le vice-président de la Plateforme des institutions de régulation de l’audiovisuel des pays membres de l’UEMOA et de la Guinée, Fodié Touré, président de la Haute autorité de la communication du Mali, a relevé le fait que malgré leur caractère prioritaire, « le niveau de déploiement ( de la TNT) est différent d’un pays à un autre, compte tenu des approches politiques et techniques et des coûts de la mise en œuvre très souvent au-dessus des moyens financiers des Etats ».

Le rendez-vous d’Abidjan fait suite à la relance des activités de la Plateforme, en mars 2017, à Ouagadougou au Burkina Faso, qui avait mis l’accent sur une concertation permanente entre les institutions sur des sujets d’intérêt sous-régional contribuant au renforcement des capacités des membres, et à un séminaire  international de régulation des médias en période électorale, en novembre à Bamako.

La migration du système analogique vers la TNT en Côte d’Ivoire est prévue entre mi-2018 et 2020.

(AIP)

aaa/akn/tm

(Publicité)

Commentaires
Haut