Islam

Un médecin nutritionniste souligne les bienfaits du jeûne du Ramadan sur la santé

Parlant du jeûne du Ramadan, la spécialiste a invité les musulmans à éviter de faire du ‘’rattrapage alimentaire’’ à l’heure de la rupture

Photo : DR

Abidjan, 16 avr (APS) – Le médecin nutritionniste, Dr Mame Mbayang Dione, a mis en exergue dimanche à Kaffrine, au Sénégal, les bienfaits du jeûne du mois de Ramadan sur la santé, rapporte l’Agence de presse sénégalaise (APS).

‘’Le mois de ramadan est très important du point de vue religieux mais aussi, un mois qui peut nous apporter beaucoup de santé à condition d’accepter de changer nos habitudes alimentaires’’, a-t-elle dit à l’occasion d’un atelier organisé par le cadre de concertation des acteurs de la santé de la région de Kaffrine.

Cet atelier, axé sur l’alimentation et la santé au Sénégal et le cancer, était placé sous la présidence de l’adjoint au gouverneur de Kaffrine chargé du développement, Cheikh Ndiaye. Il s’est tenu en présence des autorités administratives, des chefs de service et du médecin chef de région, Dr Mamadou Moustapha Diop.

Parlant du jeûne du Ramadan, la spécialiste a invité les musulmans à éviter de faire du ‘’rattrapage alimentaire’’ à l’heure de la rupture. L’idéal, a-t-elle indiqué, c’est de prendre à la coupure une ou trois dates, un peu d’eau, prendre un breuvage chaud, ‘’aller prier et revenir prendre le repas principal’’.

‘’Le mois de Ramadan dure trente jours. Donc, c’est le moment de commencer à acquérir de bon comportement alimentaire’’, a invité la nutritionniste, relevant qu’à l’occasion de ce mois, il est surtout interdit de consommer trop de sucre, trop de gras et trop de sel. ‘’Nous devons manger à la coupure et au petit matin, à l’aube. Nous devons profiter de ce moment pour prendre des repas équilibrés. Il ne faut surtout pas surcharger notre estomac pendant le carême ‘’, a-t-elle encore conseillé.

Le médecin nutritionniste a par ailleurs appelé de faire quelques exercices physiques après avoir mangé et de consommer régulièrement des fruits et des légumes.

Pour les femmes enceintes, a encore suggéré Dr Dione, ‘’l’idéal c’est de ne pas jeûner le dernier trimestre de la grossesse car c’est le moment où l’enfant double son poids de naissance. Et si la femme enceinte jeûne, cet enfant risque de naître chétif’’, a dit la spécialiste.

(AIP)

sdaf/cmas

Commentaires
Haut