Monde

$ 100 millions pour la recherche et le développement d’antipaludiques de nouvelle génération (Laboratoire)

Novartis investira $100 millions de dollars dans la recherche et le développement d’antipaludiques de nouvelle génération

Photo : AIP

Abidjan, 17 avr (AIP) – Le laboratoire Novartis compte investir plus de 100 millions de dollars afin de faire progresser la recherche et le développement de nouvelles générations de traitements destinés à combattre la résistance émergente à l’artémisinine et à d’autres antipaludiques actuellement utilisés.

Dans un communiqué publié mardi par l’Organisation de la presse africaine (APO), le laboratoire pharmaceutique annonce que cet engagement se fera au cours des cinq prochaines années.

L’engagement inclut également l’accès élargi aux antipaludiques pédiatriques et la mise en œuvre de programmes de développement de capacités destinés à contribuer à atteindre l’objectif de l’OMS de réduire la mortalité infantile liée au paludisme d’au moins 90% d’ici à 2030.

Une nouvelle étude menée en Afrique montre que les objectifs d’élimination du paludisme d’ici à 2030 risquent de ne pas être atteints; les experts réclament plus d’investissements dans les outils innovants de prévention et de traitement du paludisme.

«La résistance aux traitements représente la plus grande menace pour les progrès incroyables qui ont été réalisés dans la lutte contre le paludisme au cours des 20 dernières années. Nous ne pouvons pas nous permettre d’attendre; c’est pourquoi nous nous engageons à faire progresser la recherche et le développement de nouvelles générations de traitements », a déclaré Vas Narasimhan, PDG de Novartis.

L’investissement dans la R&D vise à faire progresser le pipeline antipaludique de Novartis jusqu’en 2023 et à mener à bien un programme complet d’essais cliniques mondiaux pour nos candidats-médicaments novateurs contre le paludisme KAF156 et KAE609 (actuellement en phase IIb et phase IIa, respectivement.

Selon le Rapport sur le paludisme dans le monde 2017, 216 millions de cas de paludisme ont été recensés en 2016, contre 211 millions en 2015. Le nombre de décès dus au paludisme était de 445 000 en 2016 contre 438 000 en 2015; 90 % des cas de paludisme et plus de 90 % des décès qui en découlent se concentrent en Afrique subsaharienne. Les enfants de moins de cinq ans sont particulièrement à risque et la maladie tue un enfant toutes les deux minutes.

(AIP)

cmas

(Publicité)

Commentaires
Haut