Ferkessédougou

La SUCAF-CI plaide pour un front commun contre le sucre frauduleux

Aperçu du sucre frauduleux saisi en provenance du Brésil. Ici en magasin avant le changement de sac

Photo : AIP

Ferkessédougou, 17 avr (AIP)-Le Directeur général adjoint (DGA) de la Sucrerie d’Afrique Côte d’Ivoire (SUCAF-CI), Jean-Pierre Champeaux, a lancé, vendredi, à l’occasion des festivités de fin de campagne, à Ferké 1, un cri du cœur à l’endroit des autorités nationales, pour une synergie d’actions, en vue d’endiguer le phénomène de l’entrée du sucre frauduleux en Côte d’Ivoire.

«Elle est aux frontières, dans les villes et nous savons compter sur l’effort des autorités, des douanes, de mobiliser leurs équipes pour combattre la pénétration non contrôlée de ces produits frauduleux. (…) Ces attaques contre l’économie ivoirienne sont le fait de trafiquants, d’imposteurs. C’est pourquoi nous saluons l’engagement de l’État de Côte d’Ivoire à la combattre », a déclaré M. Champeaux.

Selon lui, la fraude est un  mal pernicieux qui gangrène la filière sucrière.

«Ce sucre, d’origine étrangère, est même parfois reconditionné dans nos emballages pour tromper la vigilance des consommateurs. Si l’on n’y prend garde, elle viendra anéantir notre filière locale », a-t-il prévenu.

Champeaux estime qu’il est temps de sensibiliser l’ensemble des autorités et les acteurs évoluant dans la filière sucre au péril que cette fraude représente pour la SUCAF-CI et l’industrie sucrière ivoirienne en général.

(AIP)

ti/bsp/fmo

(Publicité)

Commentaires
Haut