Korhogo

Ouverture d’un atelier de consolidation du document de contrat de performance de l’université de Korhogo

Les membres des commissions de l’atelier de consolidation du contrat de performance de l’UPGC posent avec le coordonnateur de l’Equipe contrat de performance, Pr Mérawa Mohammadou

Photo : AIP

Korhogo, 17 avr (AIP) – Un atelier pour consolider un document ayant permis de réaliser un premier état des lieux et une première évaluation des besoins de l’Université Péléforo Gon Coulibaly (UPGC) de Korhogo dans la perspective de l’élaboration des contrats de performance des universités, grandes écoles et institutions de recherche a démarré lundi dans l’établissement.

Une cinquantaine de « personnes ressources » participent à cet atelier chargé de consolider les renseignements portés sur ce premier document en réalisant un nouvel état des lieux « exhaustif » de l’université et une évaluation actualisée de ses besoins.

Elles ont constitué sept commissions de travail embrassant tous les aspects de la vie universitaire qui travailleront pendant trois jours, sous la supervision de membres de l’équipe de coordination du contrat de performance du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.

L’existence d’un document faisant un état des lieux consolidé est un « préalable » à l’organisation des ateliers de formation et d’élaboration des contrats de performance des universités, grandes écoles et institutions de recherche prévus pour se tenir ultérieurement, a-t-on appris à l’ouverture de l’atelier.

Le contrat de performance, qui vient parachever un processus engagé depuis sept ans, est un outil d’évaluation et de mesure des performances qui permet à l’Etat de mobiliser des fonds à mettre à la disposition des établissements d’enseignement supérieur et institutions de recherche, après que ceux-ci ont identifié de manière précise leurs besoins dans le document.

« Il y aura un engagement mutuel : d’abord, celui du responsable de l’établissement qui s’engage vis-à-vis de l’Etat sur les activités à mener pour atteindre un certain nombre de résultats, mais aussi un engagement de l’Etat et de ses partenaires au développement sur les moyens  à mettre en œuvre pour permettre d’atteindre les objectifs », a indiqué le coordonnateur de l’Equipe contrat de performance, Pr Mérawa Mohammadou.

Jeune université créée en 2012, l’UPGC fonde beaucoup d’espoir dans ce nouveau dispositif pour atteindre ses objectifs de développement. « Naturellement, ce contrat de performance, bien élaboré, nous permettra de disposer de ressources additionnelles », a confié à la presse, le Pr Coulibaly Adama, son président, qui salue une innovation dans le financement du secteur éducation – formation.

(AIP)

kaem/fmo

(Publicité)

Commentaires
Haut