Education

Une table ronde pour la création d’un campus technopole international en Côte d’Ivoire

Le DG du CEPICI, Esmel Essis Emmanuel

Photo d'archives

Abidjan, 10 mai (AIP)– Une table ronde pour mener des réflexions sur le projet de création d’un campus technopole international, dénommé Ivoire technopolis, s’est tenue mercredi à Abidjan à l’initiative du Centre de promotion des investissements en Côte d’Ivoire (CEPICI), en collaboration avec le ministère de la Promotion de la jeunesse, de l’Emploi des jeunes et du Service civique.

Ivoire technopolis est un centre de recherche appliquée, de développement, d’innovation technologique et de prototypage destiné aux entrepreneurs, à la communauté scientifique, puis à l’administration publique et privée. Il est également un incubateur de projets, un centre de formation à l’entreprenariat des jeunes et des femmes porteurs de projets et particulièrement les start-up.

Pour le directeur du CEPICI, Emmanuel Esmel Essis, Ivoire technopolis sera un outil moderne pour participer à la transformation structurelle de l’économie par l’industrialisation. Avec ce centre, aussi bien virtuel que physique, les jeunes et femmes qui ont des idées de projets auront désormais un cadre dans lequel ces idées pourront germer, et devenir de vrais entrepreneurs de demain et rentrer dans le monde des affaires, a-t-il signifié.

M. Esmel a souligné que ce centre permettra de valorisation les inventeurs qui ont des idées et font beaucoup de recherches mais n’ont pas de cadre pour expérimenter et faire clore ces inventions.

Le ministre Sidi Touré s’est quant à lui réjoui de la création de ce campus qui s’inscrit dans le cadre de l’adoption de mécanismes peuvant faire jouer à l’industrie ivoirienne, un rôle de source de croissance et un levier pour l’émergence. Ainsi, ce campus permettra d’accompagner les primo-entrepreneurs et de faciliter leur réalisation.

« Il sera le lieu de formation, de formulation et de formalisation des idées entreprenariales, afin de les parfaire d’une part et d’autre part d’assurer leur mise en oeuvre effective et contribuer au développement d’un fort tissu de PME », a-t-il expliqué.

(AIP)

tad/cmas

(Publicité)

Commentaires
Haut