Adiaké

Les élèves du Sud-Comoé découvrent les possibilités de formation à l’ESATIC

Une délégation de l’Esatic rencontre les élèves d’Adiaké.

Photo : AIP

Adiaké, 17 mai (AIP) – Une délégation de l’Ecole supérieure africaine des TIC (ESATIC) sillonne la région du Sud-Comoé pour expliquer aux élèves de Terminale les différents domaines de formation aux métiers des technologies de l’information et de la communication.

La délégation conduite par le chargé des stages et de l’insertion des professionnels, Coulibaly Pienan, a débuté sa mission par les villes de Grand-Bassam et Bonoua avant l’étape d’Adiaké, mercredi.

Selon M. Coulibaly Pienan, l’ESATIC est une école supérieure publique africaine ne recrutant que les nouveaux bacheliers. « Les étudiants de l’ESATIC sont tous boursiers d’Etat et ont du travail après leur formation. En première année, ils sont au nombre de 100 qui sont suivis et encadrés », a-t-il souligné.

Pour le concours d’entrée de l’ESATIC, les compositions se font en mathématiques, en physiques et en anglais et le candidat doit avoir 22 ans au plus à la date du 31 décembre 2018, a-t-il déclaré.

L’ESATIC forme aux métiers des réseaux et services de télécommunications, de l’information, de la régulation, de la gestion, du management et marketing des TIC et de la cyber-sécurité.

(AIP)

zsgd/kkf/akn/kp

(Publicité)

Commentaires
Haut