Daloa

La HABG sensibilise sur la lutte contre la corruption à Daloa

Les autorités administratifs, locales, les responsables de la Haut Autorité de la Bonne gouvernance . Photo prise le 4 juin 2018 à Daloa

Photo : AIP

Daloa, 05 juin (AIP)- La Haute autorité pour la bonne gouvernance  (HABG) a organisé, lundi, à la salle de conférence de la préfecture de Daloa, une campagne de sensibilisation des autorités administratives locales sur les conséquences de la corruption.

L’objectif de cette campagne est d’amener d’une part, les acteurs des administrations déconcentrées et décentralisées à s’imprégner du dispositif juridique et institutionnel de lutte contre la corruption et les infractions assimilées afin qu’ils s’impliquent dans la prévention de ce fléau dans leurs circonscriptions administratives.

A cette cérémonie, le directeur de la sensibilisation et de l’éducation à la Haute Autorité pour la bonne gouvernance, Jacques  III Achiaou a invité les acteurs à s’impliquer dans la lutte contre la corruption et à s’approprier le dispositif législatif de prévention et de lutte contre la corruption.

De façon spécifique, il sera question de présenter le contenu des textes législatifs et règlementaires, d’amener les membres du corps préfectoral et les autres agents des administrations à s’approprier le dispositif légal et institutionnel, à sensibiliser sur les peines encourues et les modes de saisine.

Il sera aussi question de sensibiliser les jeunes, les femmes, les communautés religieuses et coutumières, les Ong et les autres associations afin qu’ils prennent conscience des conséquences de la corruption.

Pour Jaques III, il s’agira de se rapprocher des acteurs et de leur passer le message selon lequel tous doivent coaliser contre la corruption.

La corruption est une affaire de tous et il faut que chacun s’engage, a lancé Jacques III, souhaitant  que dans un avenir proche, l’on ne parle plus de corruption pour que les ressources que l’Etat soient disposées là où il faut.

La plateforme anticorruption a été installée à Daloa à cette cérémonie et elle  regroupe toutes les autorités locales pour ensemble, avoir un cadre d’échanges avec les populations afin que ces différentes  structures puissent  discuter des questions de prévention et de lutte contre la corruption.

Cette plateforme est dirigée par le préfet de région, Bako Privat Anatole.

La corruption est « une dégradation de ce qui était sain ou moral. Le fait d’utiliser sa position de responsable d’un service public à son bénéfice personnel et  l’utilisation abusive du pouvoir », a-t-on relevé lors de la cérémonie.

(AIP)

apk/fmo

(Publicité)

Commentaires
Haut