Burkina Faso

De hauts magistrats limogés au Burkina Faso

De hauts magistrats ont été limogés en fin de semaine au Burkina Faso

Photo : AIP

Abidjan, 12 juin (AIP)- De hauts magistrats ont été limogés en fin de semaine, précise un communiqué du conseil de discipline de l’instance supérieure de la magistrature.

Parmi les personnes sanctionnées, figurent la présidente du conseil supérieur de la magistrature Thérèse Traoré Sanou et le procureur auprès de la cour de cassation Armand Ouédraogo.

Les deux ont été citées dans le rapport d’une commission d’enquête pour manquement à l’éthique et à la déontologie dans l’annulation de mandats d’arrêt, notamment celui émis contre Guillaume Soro en 2016, qui avait été accusé d’avoir soutenu le coup d’État manqué de septembre 2015.

Le conseil de discipline signale que sur ses trois dernières sessions tenues en 2018, il a révoqué un magistrat, rabaissé les échelons de sept, rétrogradé six et blâmé deux magistrats, tous cités dans des affaires de corruption en milieu judiciaire.

Ces sanctions interviennent à la suite du rapport d’une commission d’enquête déposé en juillet 2017 qui accusait 34 magistrats pour manquement à l’éthique et à la déontologie.

Les juges sanctionnés peuvent toutefois se pourvoir en cassation au conseil d’État, précise le communiqué du conseil supérieur de la magistrature.

(AIP)

tls/akn/fmo

(Publicité)

Commentaires
Haut