Justice

L’administration pénitentiaire dément le mauvais état de santé de Samba David

M. Douyou Nicaise alias Samba David

Photo : AIP

Abidjan, 12 juin (AIP)- La direction de l’administration pénitentiaire du ministère de la Justice et des Droits de l’Homme dément les allégations Me Dadjé Rodrigue, avocat du détenu Douyou Nicaise alias Samba David, soutenant que son client serait gravement malade et privé de soins, au point de craindre pour sa vie.

« Douyou Nicaise alias Samba David se porte très bien et se trouve dans les préparatifs de son mariage. Les propos de Me Dadjé Rodrigue relèvent à l’évidence de l’affabulation », souligne un communiqué signé du directeur de l’administration pénitentiaire, Boubacar Coulibaly, parvenu à l’AIP mardi.

Selon ce document, des examens médicaux effectués sur Douyou Nicaise, coordonnateur de la Coalition des indignés, ont conclu à « une très légère hypertrophie du cœur, sans gravité ». « Les médicaments prescrits ont été entièrement acquis aux frais de l’Etat à travers l’administration pénitentiaire du ministère de la Justice et des Droits de l’Homme », souligne le communiqué.

La même source relève qu’à ce jour, Douyou Nicaise prend régulièrement ses médicaments, continue de recevoir la visite de sa famille et d’organismes agissant dans le cadre des droits de l’Homme, comme la Commission nationale des droits de l’homme de Côte-d’Ivoire (CNDH-CI), dont un représentant l’a vu le mardi 05 juin 2018.

L’administration affirme en outre que Douyou Nicaise alias Samba David est régulièrement incarcéré dans le cadre d’une procédure judiciaire diligentée contre lui. Il reçoit régulièrement la visite de sa famille avec laquelle il communique. Il a même exprimé le désir de se marier le 09 juin 2018, souhait auquel il a été fait droit.

Le coordonnateur de la coalition des indignés de Côte d’Ivoire (CICI) avait été condamné à six mois d’emprisonnement le 30 septembre 2015, avant d’être, suite à cette peine, sous mandat de dépôt, et inculpé pour d’autres charges, notamment « complicité de meurtre et atteinte à la sûreté de l’Etat »

(AIP)

tad/tm

(Publicité)

Commentaires
Haut