Société

L’adoption des pactes mondiaux sur les réfugiés et migrants au centre de la 21ème Forum des droits de l’homme

Abidjan, 05 juil (AIP) – La Commission nationale des droits de l’homme de Côte d’Ivoire (CNDHCI) a initié, jeudi, au Centre de recherche et d’action pour la paix (CERAP), sis à Abidjan Cocody, sa 21ème session du Forum des droits de l’homme, dans le cadre d’un débat autour de la problématique de l’adoption des pactes mondiaux sur les réfugiés et migrants, en collaboration avec l’ambassade l’Allemagne.

L’essentiel des exposés a été assuré par l’administratrice de la Direction d’aide et assistance aux réfugiés et apatrides (DAARA) du ministère des Affaires étrangères, Dieket née Sanganoko Minata. Il a porté sur les dispositions de la Côte d’Ivoire face à l’adoption, en septembre prochain, des deux projets relatifs aux réfugiés et migrants par les Nations Unies.

Le point du draft élaboré par le gouvernement en la matière, a présenté Mme Dieket Minata, priorise les mesures incitatrices d’accueil, à travers la mise en place d’infrastructures adéquates, l’autonomisation des réfugiés, la sensibilisation au retour volontaire, avec l’appui de l’Etat selon leurs préoccupations. Elle a fait savoir que le pays compte 1709 réfugiés reconnus.

La présidente de la CNDHCI, Namizata Sangaré, a déclaré que ce forum vise à situer le niveau d’implication des principaux acteurs ivoiriens dans la mise en œuvre de ces deux accords. Elle avait à ses côtés le Premier conseiller de l’ambassade d’Allemagne, Alexandre Callegaro. Il a souligné la nécessité de cette synergie d’actions en vue des solutions appropriées à la problématique de l’immigration.

Ces projets, préoccupations majeures de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), s’inscrivent dans le cadre de l’adoption de la déclaration des Nations-Unies relative aux réfugiés et migrants, lors de son Assemblée générale du 19 septembre 2016, tenue à New York.

(AIP)

ra/fmo

(Publicité)

Commentaires
Haut