Agboville

Des opérateurs de la filière café-cacao adhèrent au programme développement d’un cadre de l’Agnéby-Tiassa

Photo : AIP

Agboville, 09 juil (AIP) – Des producteurs et acheteurs du binôme café-cacao de l’Agnéby-Tiassa ont exprimé, dimanche, leur entière adhésion au programme de développement de la région que le directeur général de l’Agence de gestion des routes (Ageroute), Dimba N’gou Pierre, essaie de faire partager aux populations depuis quelques semaines.

Venus des quatre départements qui forment la région, notamment de Taabo, Tiassalé, Sikensi et Agboville, ces opérateurs économiques du secteur agricole ont choisi leur camp en affichant d’ores et déjà leur préférence pour celui qui a déclaré récemment sa candidature de manière ouverte aux prochaines élections régionales. En tant qu’un fils du terroir qui veut mettre l’expérience acquise au fil de sa carrière au profit de sa région.

Pour ce faire le candidat Dimba a mis en avant un programme de développement socio-économique dont le premier résultat tangible a été la création d’un fonds d’investissement doté d’un capital de 111 millions de francs CFA, grâce au rassemblement et à l’adhésion de 111 cadres de la région ayant donné un million chacun.

Cette société devrait booster le développement en facilitant, selon son initiateur, l’installation des investisseurs pour permettre la création des emplois au profit des jeunes et des femmes.

Car pour lui, c’est à la population active, notamment les cadres, qu’il appartient en tant qu’opérateurs économiques de mobiliser des ressources pour créer la richesse à travers la réalisation des activités génératrices de revenus, des usines, etc pour faire disparaître la pauvreté de la région.

Outre les acteurs du secteur agricole, le DG de l’Ageroute a développé le même discours au niveau des groupements ethniques et associations des femmes de la place pour les encourager à être actionnaires dans la holding mise en place pour leur propre indépendance économique permanente.

Dimba Pierre ne vient pas pour solliciter, a-t-il conclu, un suffrage mais pour amener tout le monde à adhérer à un programme de développement durable pour le bien-être des générations présentes et futures de la région.

(AIP)

yy/fmo

(Publicité)

Commentaires
Haut