Europe

Le président turc prête serment ce lundi

Abidjan, 09 juil (AIP)- Après sa double victoire aux élections législatives et présidentielle du 24 juin, Recep Tayyip Erdogan prête serment, ce lundi après-midi, pour un nouveau mandat, en présence du Premier ministre russe, Dmitri Medvedev.

La particularité de ce nouveau mandat du président turc est qu’il n’y a plus de Premier ministre. Le président est à la fois le chef de l’Etat, de l’exécutif, des armées et du parti au pouvoir.

Les citoyens turcs craignent qu’avec ce plein pouvoir d’Erdogan, il n’y ai une justice encore plus expéditive, des décrets présidentiels contre lesquelles l’opposition n’aura pas de marge de manœuvre et un contrôle sur la société (médias et associations) encore plus resserré. Autrement dit, un système politique sans réels contrôles, où tout dépend de la volonté du chef et l’Etat d’urgence est devenu le droit commun.

Recep Tayyip Erdoğan est au pouvoir depuis 15 ans et ce nouveau mandat de cinq ans l’emmène jusqu’en 2023, année du centenaire de la République.

Ce week-end, il a limogé plus de 18 000 fonctionnaires, avec en tête la police avec plus de 9.000 personnes concernées, suivie de l’armée qui perd 6.000 membres. Douze associations, trois journaux et une télévision sont aussi interdits. Ces sanctions interviennent dans le cadre de la purge après le coup d’Etat manqué du 15 juillet 2016.

(AIP)

tls/fmo

Commentaires
Haut