Politique

Yasmina Ouégnin dénonce « une caricature » dégradante du Secrétaire exécutif de son parti à son encontre

Députée de la circonscription de Cocody, Yasmina Ouégnin dénonce dans un courrier les propos du secrétaire exécutif du PDCI, sa formation politique, qu’elle qualifie de « caricature » dégradant son image

Photo : AIP

Abidjan, 09 juil (AIP) – Députée de la circonscription de Cocody, Yasmina Ouégnin dénonce dans un courrier les propos du secrétaire exécutif du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), sa formation politique, qu’elle qualifie de « caricature » dégradant son image.

« Alors que je suis en mission au Canada, dans le cadre des activités de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie, il m’a été donné de visionner un extrait de la rencontre que vous avez eue avec les délégués généraux élargie aux militants du Parti démocratique de Côte d’Ivoire, résidants en France, le 07 juillet 2018, à Paris dans lequel vous avez utilisé une comparaison pour présenter les tensions qui peuvent exister au cours des réunions du Bureau politique du PDCI », écrit-elle.

« En illustration, vous avez jugé utile d’indiquer, à votre auditoire, avec force gestuelle et mimiques, la conduite que je suis supposée avoir adoptée, durant la réunion du Bureau politique du 18 décembre 2014, au cours de laquelle était discuté « l’Appel de Daoukro » et pour laquelle des sanctions disciplinaires ont été prises à mon encontre ».

« Je désapprouve énergiquement le type de caricature que vous avez utilisé pour me décrire devant la diaspora ivoirienne, en ce sens qu’elle demeure aux antipodes de l’éducation que j’ai reçue et des valeurs morales que je ne cesse de défendre. Je ne tolère donc pas l’image d’une jeune femme inconsciente et imprudente que vous vous acharnez à me concéder (…) Aussi vous saurais-je gré, d’avoir l’obligeance d’éviter de m’associer à l’avenir, de quelque manière que ce soit, à ce genre de sortie malheureuse et diffamatoire. Au quel cas, je m’arrogerais le droit d’en donner la réplique qui convient pour que cessent de tels agissements », prévient la plus jeune parlementaire de l’hémicycle ivoirien.

Le PDCI n’avait pas parrainé la candidature de Yasmine Ouégnin en 2016 lors des législatives. Le parti avait « a jugé qu’il fallait choisir un autre candidat pour défendre ses intérêts à Cocody ». « C’est une décision souveraine », avait justifié Maurice Kacou Guikahué. Mme Ouégnin a toutefois été réintégrée au parti tout comme Konan Kouakou Bertin dit KKB qui s’était également porté candidat indépendant à Port-Bouët.

(AIP)

aaa/tm

(Publicité)

Commentaires
Haut