Abobo

Municipales 2018 : A Abobo, le candidat Hamed Bakayoko confie sa démarche à la communauté d’Abobo-Baoulé (Nord d’Abidjan)

Le ministre d’État, ministre de la Défense, Hamed Bakayoko, candidat à la mairie de la commune d’Abobo.

Photo : AIP

Abidjan, 10 juil (AIP)- Le ministre d’État, ministre de la Défense, Hamed Bakayoko, candidat à la mairie de la commune d’Abobo est allé mardi rencontré la chefferie de la communauté d’Abobo baoulé (Nord d’Abidjan), confié ce projet aux mânes, pour obtenir leurs bénédictions.

« Je suis venu vous faire mes civilités, vous saluer car ma formation politique, le RDR m’a demandé de me rapprocher d’Abobo en me portant candidat à la mairie, et pour bien faire les choses et pour bien avancer, il fallait confier cette démarche aux mânes », a confié M. Bakayoko à la chefferie de la localité. Il était accompagné des ex-ministres ministres Joel N’Guessan et Jeanne Peummond.

Il a expliqué que sa démarche s’inscrit dans une dynamique de redorer le blason de la commune d’Abobo qui a souffert des affres de la crise postélectorale de 2002. « Je ne suis pas à Abobo pour ajouter un titre à ma carte de visite. J’ai le souci du bien-être de tous et si mon positionnement peut contribuer à résoudre les difficultés d’Abobo alors qu’il en soit ainsi », a-t-il déclaré.

Le ministre candidat a assuré que son engagement et son regard sur cette commune sera différent, tout en s’appuyant sur les us et coutumes, chers à la chefferie d’Abobo. « Si l’on a eu besoin de quelqu’un comme moi pour impulser quelque chose de nouveau, je ne pouvais que venir vous informer de cette décision », a conclu Ahmed Bakayoko.

Pour le porte-parole de la chefferie des villages d’Anokoikouté, d’Aboboté et d’Abobo Baoulé (commune d’Abonbo), M. Amancho, a salué la démarche du candidat Ahmed Bakayoko. Il a rassuré quant à la caution manifestée par ses paires sur ce projet.

« C’est la marque de votre humilité que je tiens à saluer. C’est le destin et vous ne pouvez pas y échapper pour briguer un poste à Abobo. Vous êtes à Abobo chez vous et votre démarche nous agréée. Au moment opportun vous le constaterez », a-t-il indiqué.

(AIP)

gak/tm

(Publicité)

Commentaires
Haut