Gouvernement

Nouveau gouvernement ivoirien : «Je suis dans la ligne du président Bédié» (Félix Anoblé)

Photo : APA

APA-Abidjan (Côte d’Ivoire)- Le secrétaire d’État auprès du ministre ivoirien du Commerce, de l’industrie et de la promotion des PME, Félix Anoblé, accusé d’être un « dissident » au sein du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), affirme être « dans la ligne du président Henri Konan Bédié », leader du parti, après sa nomination au nouveau gouvernement.

M. Anoblé estime être «dans la ligne du président » du PDCI, Henri Konan Bédié, qui a « endossé » l’accord politique créant le parti unifié RHDP (Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix), regroupant les membres de la coalition au pouvoir.

« Je suis dans la ligne du président Bédié », signataire de l’accord politique du parti unifié RHDP, a déclaré mercredi à la presse Félix Anoblé, qui intègre la nouvelle équipe gouvernementale, à l’issue d’un Conseil des ministres au palais de la présidence.

Pour lui, M. Bédié « n’a jamais renié sa signature » et le bureau politique de son parti dans lequel il est sorti « n’a pas renié la signature du président Bédié », donc il « reste dans la ligne du président Bédié », qui a d’ailleurs reçu mandat du PDCI de « continuer à négocier pour la mise en place du parti unifié ».

« Je crois que le président Bédié est à la tâche, il n’a pas encore dit le contraire, donc nous avançons », a-t-il dit, avant d’ajouter : « je suis militant du PDCI, ma position n’a pas varié et nous demandons à l’ensemble des militants du PDCI de converger vers la paix ».

« L’unité de la Côte d’Ivoire est la priorité que tout homme politique véritablement engagé dans le développement de ce pays doit avoir. Et donc, mon appel, c’est de demander aux uns et aux autres de regarder comment nous pouvons nous mettre ensemble au RHDP pour bâtir le pays », a-t-il poursuivi.

Interrogé de savoir pourquoi il n’a pas suivi la ligne de son parti et s’il était considéré comme un dissident, il a répondu « la ligne de mon parti n’a jamais changé, le parti n’a jamais dit qu’il ne voulait pas du RHDP, donc je suis dans la ligne de mon parti ».

Faisant un « flash back » sur l’histoire du parti, il a laissé entendre qu’« on a eu l’impression que le PDCI était divisé après le coup d’Etat (ndlr en décembre 1999), où tout le monde a vu le PDCI s’écrouler (mais le parti) est resté debout », avant de renchérir qu’ « aujourd’hui, tout le monde voit le PDCI s’effriter » mais il « restera fort et entrera dans le RHDP ».

Le nouveau ministre de la Santé et de l’hygiène publique, Aka Aouélé, également membre du PDCI, fait son entrée dans ce gouvernement. Suite à la question de savoir s’il avait la caution de M. Bédié, il a fait remarquer qu’il a « le soutien de tout le monde depuis 30 ans au moins » qu’il est au service du PDCI et de sa région.

« A cet âge, lorsque vous êtes appelé à vous mette au service de toute la Côte d’Ivoire, vous devez avoir un sens élevé du pays », a martelé le nouveau patron du département de la Santé et de l’hygiène publique, Eugène Aka Aouélé.

Pour sa part, Pascal Abinan, un cadre du PDCI, à qui il a été attribué le portefeuille du ministère de l’Emploi et de la protection sociale, « le président Bédié a endossé la signature de l’accord politique », mais « c’est au niveau des éléments de mise en œuvre qu’ il y a divergence » et cela va se « régler».

Sur la question de savoir s’il a eu l’aval de M. Bédié, il a lancé « je ne suis pas dans le secret des dieux pour savoir ce que Bédié pense, je ne sais pas s’il y a eu concertation ou pas » mais « nous sommes PDCI, on n’est pas en rupture avec le PDCI, bien au contraire, ce que nous faisons, c’est la promotion du parti unifié, faire en sorte que le PDCI ne soit pas en retrait ».

« C’est quand même le rassemblement des enfants d’Houphouët (premier président ivoirien) et le PDCI ne peut pas être absent à ce rassemblement », a soutenu M. Abinan, pour qui « le parti unifié répond à la stabilité » et au développement du pays.

« Si d’autres ont des agendas cachés, je n’en sais rien, mais moi ma conviction profonde est celle du parti unifié », a affirmé M. Pascal Abinan, qui occupait précédemment le portefeuille du ministère de la Modernisation de l’administration et de l’innovation du service public.

Kobenan Kouassi Adjoumani, membre du bureau politique et ex-porte-parole du PDCI reconduit à la tête du ministère des Ressources animales et halieutiques, a lancé le 3 juillet dernier le mouvement «Sur les traces d’Houphouët-Boigny» pour soutenir l’idée de la mise en place du parti unifié RHDP.

La direction du PDCI a récemment exclu un membre du bureau politique qui était allé contre la ligne du parti concernant le parti unifié. Il avait introduit un « exploit d’assignation aux fins d’annulation » de la séance du Bureau politique qui a  décidé que le PDCI statue sur le parti unifié RHDP lors du prochain congrès prévu après l’élection présidentielle de 2020.

Le Rassemblement des républicains (RDR, parti présidentiel), un grand allié au PDCI, a appelé à la mise en place « rapide » des instances du parti unifié RHDP et demandé au chef de l’Etat Alassane Ouattara, président d’honneur du parti d’ « accepter d’être le président » de cette formation, à l’issue d’un bureau politique lundi.

AP/ls/APA

(Publicité)

Commentaires
Haut