Mali

Présidentielle : L’Union européenne s’inquiète “du rythme de distribution des cartes d’électeur”

Abidjan, 11 juillet 2018 – 20H26 GMT [ALERTE INFO]- Le chef de la mission d’observation de l’Union européenne (UE) au Mali, Cécile Kyenge, s’est dite “soucieuse du rythme de distribution des cartes d’électeur” dont le taux de retrait est estimé à 37%, à deux semaines de la présidentielle.

“Même si je suis persuadée de la bonne volonté du gouvernement (sur) le processus électoral, je suis néanmoins soucieuse du rythme de distribution des cartes d’électeur à deux semaines du scrutin”, a affirmé Mme Kyenge.

Pour elle, “si le rythme de distribution n’est pas à niveau, (des) électeurs pourraient faire face à de sérieuses difficultés dans l’exercice (de leur) droit de vote”.

Sur 8.000.462 électeurs, 3.003.659 ont retiré leurs cartes soit un taux de 37,54% .

Selon la presse malienne, le gouvernement envisage de déclarer deux jours fériés pour permettre aux électeurs de retirer leurs cartes.

Concernant la sécurisation de la campagne électorale qui s’est ouverte samedi, Cécile Kyenge a jugé “indispensable, le déploiement d’un dispositif de sécurité conséquent promis par les autorités” malienne pour la campagne, et rendre accessible les bureaux de vote situés dans les zones menacées.

Arrivée mardi à Bamako, le chef de la Mission d’observation de l’Union européenne a échangé avec des candidats à la présidentielle dont le président sortant Ibrahim Boubakar Keïta et le chef de file de l’opposition Soumaïla Cissé, la MINUSMA, la Mission des Nations unies au Mali qui apporte un appui logistique au processus électoral, la Commission électorale et la Cour constitutionnelle.

La Mission de l’UE sera composée de plus de 80 observateurs dont 20 et 10 analystes sont actuellement présents au Mali.

L’UE annonce une conférence de presse deux jours avant la présidentielle prévue le 29 juillet, pour ses premières observations et conclusions sur le processus électoral.

EFI

Commentaires
Haut