Société

La planification familiale au centre des ‘’Grandes conférences population et développement’’

Abidjan, 12 juil (AIP) – La première édition de “Les Grandes conférences population et développement’’ organisée par le groupe Fraternité Matin en collaboration avec le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA Côte d’Ivoire) s’est tenue jeudi autour du thème « La planification familiale est un droit humain ».

Marquée par un panel qui s’est tenu au Conseil économique, social, environnemental et culturel (CESEC), au Plateau, cette édition inaugurale se situe dans la dynamique de la Journée mondiale de la population commémorée les 11 juin. Elle a permis aux différents intervenants de situer l’importance de la planification familiale pour le développement de tout pays.

Démarrant la série de communications au panel, la représentante résidente de l’UNFPA en Côte d’Ivoire, Argentina Matavel Piccin a estimé qu’il faut ramener la personne humaine au centre du développement, ce qui ne peut se réalise sans que la femme ne maîtrise sa fécondité. « C’est avec l’accès à la planification familiale que le moteur du développement a pris sa vitesse. (…) Sans accès à la planification familiale, la femme est derrière le mur de la maison car elle fait un enfant après l’autre… », a imagé la fonctionnaire internationale.

Pour sa part, Dr Kouassi Emilienne, directrice du Programme national de santé mère – enfant, au nom de la tutelle, a souligné que le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique a fait de la planification familiale, l’une de ses priorités et une stratégie pour réduire le taux de mortalité maternelle. A cet effet, la politique de la santé de la reproduction adoptée par le pays met l’accent sur l’espacement des naissances pour le bien-être de la femme et de l’enfant. En outre, a-t-elle signifié, la Côte d’Ivoire a pris plusieurs engagements notamment pour atteindre une prévalence contraceptive de 36% d’ici à 2020.

Quant à Mme Josephine Lucy Louisa Gauld, Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Royaume-Uni, de Grande Bretagne et d’Irlande du Nord en Côte d’Ivoire, elle préconise de lever les barrières pour permettre aux femmes d’avoir accès à la planification familiale, et également d’améliorer la chaîne d’approvisionnement des contraceptifs pour éviter les ruptures de stock.

De son côté, la secrétaire exécutive de l’Observatoire national de l’équité et du genre (ONEG), Mme Kaba Yaya Fofana a insisté sur le concept de dividende démographique. « (…) S’il faut faire des enfants, si nous voulons une politique nataliste, nous choisissons de mettre l’accent sur la qualité… Il faut choisir pour faire en sorte que nous puissions avoir le contrôle de nos enfants, d’où le bien-fondé de la planification familiale », a-t-elle déclaré, en prônant une procréation responsable.

La sociologue et spécialiste du genre, Prof Diabaté Ténin Touré, a choisi, dans sa présentation, de s’appesantir sur les valeurs traditionnelles qui mettent en exergue l’épanouissement de l’être humain. « La planification familiale est un droit humain. (…) Il s’agit tout simplement de faire en sorte que cet outil qu’est la femme puisse être un outil de transformation sociale, de tenir compte des strates sociales. (…) Il s’agit de maîtriser un développement durable », a-t-elle affirmé, ajoutant que cela permettra d’avoir un capital humain riche.

« Pour nous, le débat n’est pas au niveau de la politique nataliste ou anti-nataliste », a renchéri le directeur exécutif de l’Association ivoirienne pour le bien-être familial (AIBEF), créée le 11 septembre 1979. Selon Richard Allo qui estime que la planification familiale est l’un des moyens les moins coûteux pour atteindre la croissance économique et le développement de la Côte d’Ivoire, il faut contrôler la naissance, maîtriser la fécondité.

Un prêtre catholique et un imam invités pour éclairer le public sur la planification familiale, selon leur religion, ne se sont pas déplacés au CESEC pour la conférence, a précisé le directeur général de Fraternité Matin, Venance Konan.

(AIP)

cmas

(Publicité)

Commentaires
Haut