Santé

L’INHP va assister des « braiseurs » pour la sécurité sanitaire du poulet servi aux consommateurs

Photo : AIP

Abidjan, 12 juil (AIP)- L’Institut national d’hygiène publique (INHP) va offrir une assistance à des « braiseurs » de poulet du district d’Abidjan afin de leur permettre d’exercer dans des conditions aptes à garantir la sécurité sanitaire des aliments qu’ils mettent à la disposition des consommateurs.

L’INHP, rappelle-t-on, est la structure en charge de promouvoir et d’appliquer la politique sanitaire nationale en matière d’hygiène générale. L’une des actions conduites dans ce cadre consiste en l’inspection sanitaires des lieux et établissement de restauration recevant le grand public.

Son assistance à des braiseurs de poulet d’Abidjan est mise en œuvre à travers un protocole d’accord conclu avec la Société ivoirienne de production animale (SIPRA), propriétaire de la marque Coquivoire. Cet accord intervient dans le cadre de l’exécution d’un projet que la SIPRA a décliné au profit de ses clients professionnels de la restauration communément appelés « braiseurs ».

Dénommé « Braiseurs brandés Coquivoire », la société entend, à travers ce projet, veiller à ce que la sécurité sanitaire, garantie tout le long de la chaîne de production de ses poulets, soit de mise jusque dans l’assiette du consommateur.

Au total, 51 stands de vente de poulets braisés pour un total de 250 travailleurs (braiseurs, serveurs, plongeurs et personnels d’entretiens) vont bénéficier de cette initiative à travers sept communes de la ville d’Abidjan à savoir Abobo, Adjamé, Cocody, Marcory, Port-Bouet, Treichville et Yopougon. La commune de Yopougon à elle seule abrite la moitié de ces stands, les autres se partageant le reste.

La SIPRA, pour l’exécution de ce projet, va mettre à disposition ou aménager les stands. Va notamment fournir, sur recommandation de l’INHP, les fournitures et équipements de base nécessaires (tables de découpe, tables d’exposition, glacières, tenues de travail etc.)

L’INHP va assurer pour sa part, entre autres, le contrôle sanitaire régulier des braiseurs ainsi que leur suivi médical. Il va en outre assurer des formations en matière d’hygiène et sensibiliser ces braiseurs de poulet sur les bonnes pratiques.

Les directeurs généraux de la l’INHP et de la SIPRA, respectivement Pr Joseph Bénié Bi Vroh et Sylvain Gotta ont paraphé la convention entre leurs deux structures, jeudi, lors d’une cérémonie, dans les locaux de l’INHP sis à Treichville.

(AIP)

kg/fmo

(Publicité)

Commentaires
Haut