Sénégal

La Sonatel fait un chiffre d’affaires de 506 milliards FCFA

APA- Dakar (Sénégal) Par Malick Sylla – Le groupe Sonatel (Société nationale des télécommunications du Sénégal), implanté au Mali, en Guinée, en Guinée-Bissau et en Sierra Léone, a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 506,369 milliards FCFA (environ 520,828 millions de dollars), a appris vendredi APA auprès de cette entreprise basée à Dakar.

Par rapport au premier semestre 2017 où il se situait à 483,551 milliards FCFA, ce chiffre d’affaires connait une augmentation de 22,818 milliards FCFA en valeur absolue et 4,7% en valeur relative (1 FCFA équivaut à 0,0017 dollar).

Selon les dirigeants de la Sonatel, cette croissance est portée à 123,5% par la data mobile et Orange money (plus 31,6%), malgré l’accélération de la baisse des revenus de l’international.

L’EBITDA (revenu avant intérêts, impôts et taxes, amortissements et provisions) de la société est en légère hausse de 0,9%, passant de 230,8 milliards FCFA en 2017 à 233 milliards FCFA durant la période sous revue.
Quant au résultat d’exploitation, il est en repli de 4,1% à 159,1 milliards FCFA contre 165,9 milliards FCFA précédemment.
Le bénéfice net de l’ensemble du groupe Sonatel s’est établi à 104,512 milliards FCFA contre 111,424 milliards FCFA en 2017, soit une baisse de 6,912 milliards FCFA.

Contrairement au premier semestre 2017 où ils avaient connu une croissance de 15,3% par rapport à 2016, les investissements réalisés par la Sonatel, durant la période sous revue, sont en repli de 12%, s’élevant à 64,351 milliards FCFA contre 73,095 milliards FCFA au premier semestre 2017.

Les dirigeants de la société expliquent cette situation par le fait, entre autres, de difficultés d’accès dans certaines localités au Mali compte tenu du contexte sécuritaire.

Les investissements de la société en Sierra Léone sont également en retrait notamment sur ses projets de couverture 2G et 3G et de mise à niveau de capacités.
Concernant le second semestre 2018, les responsables de Sonatel affirment que le groupe poursuivra les projets de transformation et d’adaptation de sa structure de coûts afin de poursuivre sa dynamique de croissance organique rentable malgré la prise d’effet de nouvelles taxes sur le chiffre d’affaires au Mali (février 2018) et au Sénégal (juillet 2018).

MS/cat/APA

(Publicité)

Commentaires
Haut