Industries

Les jeux vidéo Made in Africa se lancent à la conquête de la scène internationale

Le jeu vidéo offre des opportunités d’affaire pour les développeurs africains, et des débouchés pour une jeunesse en quête d’emploi

Photo : AIP

Abidjan, 10 août (AIP) – À l’occasion des dix ans de la gamescom, le plus grand salon européen de jeux vidéo, plusieurs créateurs africains participeront à la devcom, la conférence des développeurs indépendants qui se tiendra les 19 et 20 août 2018 à Cologne, en Allemagne.

Cinq studios indépendants d’origines et de parcours différents feront le voyage. Il s’agit notamment de MASSEKA GAME STUDIO qui représente la Centrafrique, du STUDIO LOMAY de Madagascar, du studio MOG MEDIA DESIGN du Niger, du studio WEZA INTERACTIVE du Kenya, et du studio FRONTFIRE d’Algérie.

D’après un communiqué publié mardi par l’Organisation de la presse africaine (APO), les développeurs africains se regrouperont dans l’« Africa Corner by Paradise Game » à l’aile Est de Koelnmesse. Cet espace dédié aux jeux vidéo « made in Africa » leur donnera l’opportunité de présenter leurs créations à des professionnels de l’industrie et de mettre en valeur leur culture.

« Notre rêve est de faire du jeu vidéo l’un des moteurs de la croissance économique de l’Afrique, et l’un des plus gros pourvoyeurs d’emplois du continent. Pour cela nous avons besoin d’un écosystème fort avec des développeurs de jeux qui s’exportent sur la scène internationale », a déclaré le PDG et fondateur de Paradise Game, Sidick Bakayoko.

L’industrie du jeu vidéo dans le monde représente près de 100 milliards de dollars et 27% de ces revenus proviennent des jeux mobiles. L’Afrique présente un potentiel énorme, avec près de 500 Millions d’utilisateurs de téléphones mobiles.

Le jeu vidéo offre des opportunités d’affaire pour les développeurs africains, et des débouchés pour une jeunesse en quête d’emploi. Le jeu vidéo est aussi un nouvel outil de promotion de la culture africaine. Paradise Game s’est donc donné pour mission de créer un label Made-in-Africa. L’enjeu est donc de taille.

(AIP)

cmas

(Publicité)

Commentaires
Haut