Presse

La rentabilité économique de la presse au menu d’un forum des médias à Abidjan

Médias-La rentabilité économique de la presse au menus d'un forum
Photo : APA

APA-Abidjan (Côte d’Ivoire)- La rentabilité économique et le développement des médias était vendredi au menu d’un forum sur la liberté de la presse, qui a réuni dans un réceptif hôtelier à Abidjan, plusieurs organisations professionnelles, des journalistes et des membres du gouvernement.

Ce forum dénommé « Abidjan Média Forum », qui est à sa première édition, a réuni des journalistes nationaux et internationaux autour de deux principaux panels. Le premier intitulé « La liberté de la presse face aux enjeux de la rentabilité économique et du développement durable » et le second «  Y’a-t-il une vie après le journalisme ? ».

Le ministre ivoirien chargé de la Promotion de la jeunesse et de l’emploi des jeunes, Mamadou Touré, a soulevé dans une communication la problématique de la gestion des entreprises de presse et du modèle économique.

« Est-ce parce qu’on est bon journaliste qu’on est bon gestionnaire ? », s’est interrogé M. Touré, porte-parole adjoint du gouvernement, estimant qu’il faut « séparer » si besoin est le travail de journaliste et celui de gestionnaire.

« Il faut que les entreprises de presse soient gérées par des gestionnaires (roués aux arcanes du management, toutefois) on peut être journaliste et renforcer ses capacités de gestion pour être patron de presse », a-t-il conseillé.

M. Touré a en outre appelé la presse ivoirienne à épouser l’ère de son temps afin de continuer à exister dans un monde de plus en plus concurrentiel, en s’adaptant aux nouveaux modèles économiques et au numérique qui prennent de l’ampleur et qui changent les réalités du secteur.

Pour sa part, la ministre de l’Assainissement et de la salubrité, Anne Ouloto, représentant le Premier ministre ivoirien, a invité les journalistes à rechercher l’authenticité des événements avant leur publication, les exhortant à « relayer les faits de façon objective » en vue d’afficher une crédibilité.

Le président de l’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire (Unjci), Moussa Traoré, a dénoncé les actes visant à « museler » la presse. Pour lui, la liberté reste toujours à « conquérir ». Et ce, à travers le professionnalisme, le respect des règles d’éthiques et de déontologie.

Lire aussi :
Presse ivoirienne : le groupement des éditeurs plaide pour un «régime fiscal particulier» du secteur

C’est pourquoi, dira-t-il, les journalistes doivent « résister » à tout ce qui pourrait discréditer la corporation en dépit des « difficultés liées aux mauvaises performances des entreprises de presse » qui éprouvent d’énormes peines à faire face à leurs charges.

Abidjan Média Forum est organisé par le journal L’Intelligent d’Abidjan, dans le cadre de la célébration des 15 ans du quotidien ivoirien. C‘est une plateforme de partage d’expériences entre les acteurs des médias et de promotion de la liberté de la presse.

Cette première édition a réuni plusieurs organisations professionnelles et des journalistes ainsi qu’une forte délégation d’hommes et de femmes de médias venus du Burkina Faso, pays invité.

AP/ls/APA

Commentaires
Haut