Tchad

Cinq morts dans une intoxication alimentaire à N’Djaména

Afrique - plat - cuisine - sante- manger - repas - intoxication alimentaire - Tchad - Burkina

Les membres d’une même famille, quatre homme et une femme, sont morts d’une intoxication alimentaire, peu après avoir pris leur dîner, au Tchad

Photo : Archives

APA-N’Djaména (Tchad) De notre correspondant : Adam Hassan Dèye – Cinq Tchadiens membres d’une même famille, quatre hommes et une femme, sont morts d’une intoxication alimentaire, peu après avoir pris leur dîner mardi soir, a-t-on appris mercredi d’une source proche des victimes.

« C’est après avoir mangé le repas fait à base de la farine du maïs et de la sauce gombo, que ces personnes ont commencé à avoir un malaise », explique sous le couvert de l’anonymat un proche de la famille, soulignant qu’en dehors des personnes décédées, sept autres personnes qui partageaient le repas avec ces dernières sont actuellement dans un état critique à l’hôpital de l’amitié Tchad Chine (HATC).

Le drame est survenu à Djabaliro, un quartier périphérique de la capitale tchadienne, N’Djaména, précise la source, ajoutant que les victimes, après consommation du repas, étaient sujettes à des vomissements suivis de diarrhée.

Des prélèvements seraient faits par le centre de contrôle de qualité des denrées sur la farine ayant servi à préparer le repas et sur les selles et vomissures des victimes.

Selon un agent de santé, les premiers résultats du labo ont écarté l’hypothèse du cholera.

Lire aussi :
Le gouvernement offre 23 millions CFA aux victimes d’une intoxication alimentaire

AHD/cat/APA

Commentaires
Haut