Afrique

L’Erythrée et l’Ethiopie ont rouvert leur frontière terrestre

Ethiopie - Erythrée - paix

Les dirigeants ont rouvert, deux points de passage de leur frontière, fermés depuis plus de 20 ans, entre l’Érythrée et de l’Ethiopie

Photo : AIP

Abidjan, 12 sept (AIP)- Les dirigeants de l’Érythrée et de l’Éthiopie ont rouvert, mardi, deux points de passage de leur frontière, fermés depuis plus de 20 ans, lorsque la guerre a éclaté entre les deux pays à la suite d’un différend frontalier qui a coûté la vie à des dizaines de milliers de personnes.

La réouverture de cette frontière terrestre entre les deux pays, qui a coïncidé avec le Nouvel An éthiopien, a ajouté une ambiance plus festive à cet événement. Ainsi, le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed et le président érythréen Isaias Afwerki ont assisté à la réouverture du passage routier dans la localité de Burre. Les barrières d’un autre poste frontalier situé près de la ville éthiopienne de Zalambessa seront également levées. Egalement, les détails concernant les autres points de passage le long de la frontière de 1.000 km devront faire l’objet d’une concertation entre les deux pays.

La réouverture des frontières terrestres permettra à l’Éthiopie, sans littoral depuis l’indépendance de l’Erythrée, d’accéder au port d’Assab. De part et d’autre de la frontière, les familles qui ne se sont pas vues depuis de longues années pourront enfin se réunir et le commerce transfrontalier devrait également reprendre.

Cette nouvelle étape du rapprochement entre l’Erythrée et l’Ethiopie a déjà été marquée par la réouverture des lignes aériennes et la reprise trafic maritime. L’élément le plus attendu de ce rapprochement entre les deux pays est sans doute la rétrocession de la ville de Badme à l’Erythrée. Objet du conflit de 1998 à 2000, la ville est toujours sous administration éthiopienne, mais les choses pourraient changer dans le cadre de la dynamique de l’accord de paix.

Lire aussi :
Le mouvement rebelle ONFL renonce à la lutte armée

(AIP)

tls/tm

Commentaires
Haut