Décès

Une délégation de la Commission de la CEDEAO aux obsèques de Kofi Annan

Après trois jours de deuil national, le Ghana enterre l’ancien secrétaire général de l’ONU, Kofi Annan (Accra, le 13/09/2018)

Photo : AIP

Abuja, 13 sept (AIP) – Le président de la Commission de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), Jean-Claude Kassi Brou, à la tête d’une délégation a assisté jeudi 13 septembre à Accra, au Ghana, aux obsèques nationales de l’ancien Secrétaire général des Nations unies (ONU), Kofi Annan.

Outre M. Brou, la délégation comprenais également la vice-présidente de la Commission, Mme Finda Koroma, des cadres de l’organisation et l’auditeur général des institutions de la CEDEAO, Dr Alfred Mahamadu Braimah, rapporte un communiqué de l’organisation régionale.

Jean-Claude Kassi Brou et la délégation qui l’accompagne ont présenté les condoléances de la CEDEAO au gouvernement et au peuple ghanéens, ainsi qu’à la famille du regretté Kofi Annan.

Décédé le 18 août 2018, à Berne, en Suisse, à l’âge de 80 ans, le diplomate ghanéen a été enterré dans le nouveau cimetière militaire d’Accra. Comme l’a déclaré le chef de l’Etat ghanéen, Nana Addo Dankwa Akufo-Addo, à l’issue d’une rencontre avec la famille de l’illustre disparu, il s’agit de « l’endroit le plus approprié pour accueillir feu Kofi Annan ».

Né le 8 avril 1938, à Kumasi, au Ghana, et après des études d’économie à Genève, Kofi Annan entre en 1962 à l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Il travaille ensuite dans diverses agences de l’ONU notamment au Haut-commissariat des Nations unies aux Réfugiés (HCR).

En 1972, il obtient un master du Massachusetts Institute of Technology (MIT). De 1993 à 1996, occupe le poste de Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix de l’ONU, pendant le génocide au Rwanda et la guerre en Bosnie.

Le 1er janvier 1997, Kofi Annan devient Secrétaire général des Nations unies, le premier issu des rangs de l’organisation et de l’Afrique subsaharienne. Il est réélu pour un second mandat de cinq ans en juin 2001.

Le 12 octobre de cette même année, il obtient conjointement avec l’ONU le prix Nobel de la Paix. En 2007, il rejoint les « Elders » (les Anciens), un groupe de personnalités internationales œuvrant pour le règlement des conflits dans le monde, initié par Nelson Mandela, et crée la Fondation Kofi Annan.

Il a été créé à son honneur le Centre international de formation au maintien de la paix, Kofi Annan, dans la capitale ghanéenne.

(AIP)

cmas

Commentaires
Haut